Nous sommes actuellement le 11 Décembre 2019, 01:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 11 Août 2019, 18:52 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
La commissaire embarqua alors le trio d'enquêteur en herbe à travers le camp. La commissaire semblait préoccupée puis, finalement, ils arrivèrent à ce qui semblait être un Rhino de l'arbites. Ce dernier affichait une caisse agrandie, servant surement de cellules mouvantes, en cas de besoin. Sur les cotés pendaient aussi les chaînes servant à accrocher les prisonniers destinés à servir d'exemples. Un homme arborant les robes et un symbole de l'arbites vit alors arriver la commissaire et son trio puis se dirigea vers elle:

« Commissaire? Vous nous ramenez l'escorte que nous avons demandé? »

« C'est bien ça. Ces 3 personnes vont vous accompagner durant vos investigations. Je vous laisse leur expliquer leurs tâches et si ils vous mènent la vie dure, prévenez-moi. »

« D'accord, commissaire. Vous autres, je suis le magos technicien J'Kaern, de l'arbites. Moi et mon équipe allons rejoindre le lotissement d'où venaient les gens qui ont attaqué ce matin et tenter d'en découvrir plus. Vous, vous êtes là pour vous assurer que nous serons tranquilles. Vous avez des questions? »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 11 Août 2019, 22:03 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Artilleur

Ammo : 43 / 50

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 1958
« Pourtant on nous envoie rarement dans les coins tranquilles, magos. »

Sautant au sol, son paquetage sous le bras et son arme de dotation dans l'autre main, le krieg s'avança à sa hauteur avant de laisser son sac chuter à ses pieds pour le saluer selon le protocole, avant de désigner ses deux comparses.

« Soldats Varro, Berkane et Guimaïev au rapport, de la 13ème légion pénale. Ça sera un plaisir de vous épauler face à de nouveaux insurgés, arbitrators. Par contre, j'ai des connaissances limitées de la Lex Imperialis hors cadre régimentaire et mon expérience en environnement civil souffre de quelques lacunes. Je compte sur vous pour clarifier les conditions d'engagement des menaces éventuelles sur le terrain, et la ligne hiérarchique à suivre si votre service envers le trône d'or devait trouver un terme prématuré. »

Pragmatique comme toujours, le Krieg réclamait un cadre opérationnel clair et simple. Il s'était bien gardé pour une fois de se présenter par son matricule, peut être pour simplifier la tâche de son interlocuteur ou par prudence vis à vis d'un investigateur de l'adeptus arbites.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Août 2019, 13:39 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Boom.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1591
Ah donc ils servaient de gardes du corps en fait ? Anita ne savait dire si elle préférait cette affectation à l'enquête. Rester dans un coin sans bouger et paraître méchante en attendant qu'il se passe quelque chose, c'était pas vraiment son truc. C'était même presque à l'opposé de son truc et déjà l'artificière trépignait sur place, impatiente de pouvoir faire quelque chose. Saluant rapidement le magos, la démolisseuse ne put s'empêcher de donner son avis - éclairé - sur la question :

« Vous inquiétez pas, avec notre Krieg à côté ça m'étonnerait qu'ils osent tenter quelqu'chose ! Et vous l'avez pas vu armé ! »

Puis, avisant le Rhino, elle ajouta :

« Vous avez quand même réussi à en chopper ou ils sont tous morts ? »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Août 2019, 17:06 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
« Tous morts. Ils se sont entretués sur la fin, selon les rapports... Sans doute l'idée de la trahison était trop insupportable pour certains et ils ont levé leurs armes contre leurs anciens camarades...

Quoi d'autres sinon, hein? »


Le ton de l'homme laissait transparaître ses doutes et son besoin de se rattacher à une explication qu'il jugeait la plus rationnelle possible. Il commença à grimper dans le véhicule quand la commissaire leva la main:

« Un instant... La capitaine me fait savoir que vous devez attendre. Elle va avoir besoin de l'un de vous... »

L'enquêteur redescendit alors:

« Bon, bah, plus qu'à attendre. Toute façon, pas comme si on nous attendait, hein? »

L'homme n'aurait pas pu autant se tromper, même si il l'avait voulu...
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Août 2019, 09:55 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
« Varro, vous êtes réaffecté. Maine vous attend sur le champ près du garage à véhicule. Les autres, vous pouvez y aller mais basculez vos radios sur 133.54 Mhz. »

L'enquêteur n'avait même pas eu le temps de se poser que déjà, il devait se relever:

« Bon, bah, par ici, mesdames. »

L'homme pénétra alors dans le rhino de confinement.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Août 2019, 13:50 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Artilleur

Ammo : 43 / 50

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 1958
« Formidable... »

L'artilleur ramassa son paquetage avant de s'éloigner d'un air passablement contrarié. Seule la perspective du jugement de la capitaine pour désobéissance à leur retour lui remettait un peu de baume au cœur. Pas étonnant que les défenses de la ville soient un vrai désastre avec un officier aussi indécis, et ses hommes et femmes occupés à danser ou à peindre des toiles, au lieu de creuser des tranchées ou d'affûter leurs 9-70. Ça aura malgré tout le mérite de distraire les orks quelques instants, tout au plus.

Shootant dans un caillou sur son passage, le krieg d'humeur maussade poursuivit sa route vers sa nouvelle affectation.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Août 2019, 22:45 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Boom.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1591
Anita afficha une mine sincèrement attristée lorsque Varro fut appelé pour une autre affectation, qu'elle salua d'un geste de main. Probablement qu'elle aurait fait la même tête quelque soit le membre de la pénale choisi mais ça n'enlevait rien à la tristesse de la situation. Surtout que, peu à peu, chacun des membres de leur petit groupe disparaissait de sa vue. Et même si elle ne les connaissait finalement que depuis quelques heures, c'était bien suffisant pour la démolisseuse pour ressentir une pointe d'inquiétude de les voir partir. Bah, probablement qu'elle aurait déjà oublié dans 5 minutes.

« Allez Tallarn ramène-toi, on va s'amuser un peu ! »

Ou dans 10 secondes.
Dans tous les cas, l'artificière grimpa dans le véhicule, les mains croisées derrière la tête, adressant un clin d'oeil à l'enquêteur à l'intérieur.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Août 2019, 23:20 
Hors-ligne Foudre de guerre
Avatar de l’utilisateur
Sniper/Eclaireur

Ammo : 3/10

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4881
Regardant Varro partir vers sa nouvelle affection sans un mot, Noor avait ensuite réglé sa radio sur la fréquence 133.54 Mhz avant de sortir de son sommeil éveillé et de demander :

« Qu'est-ce qui s'est passé ? »

La question valait autant pour tenter de savoir pourquoi l'artilleur venait de s'en aller avec une joie très dissimulée que pour essayer d'en savoir plus auprès de l'enquêteur. Mais nul doute que dans un cas comme dans l'autre, elle ne s'attendait pas particulièrement à recevoir de réponses.
En revanche, celle qui se retrouva être désignée en tant que son binôme par la force des choses, elle, l'ouvrit prestement afin de lui intimer de se ramener. Et cela impliquait plusieurs choses :

- Que sniper et démolisseur font rarement bon ménage ensemble, tant leurs méthodes d'approches sont aussi semblables que le jour et la nuit. Quoique les deux peuvent se montrer complémentaires alors soit, travailler ensemble ne devrait pas facile, mais restait encore faisable.
- Que leur affection exigeait de grimper à bord d'une nouvelle boite de conserve blindée, et qu'il était impossible de grimper sur le toit concernant celle-ci. Là ça commençait à devenir compliqué, vu que la native de Tallarn devait autant apprécier les voyages en véhicules que les kriegs aimaient les œuvres d'art, rapport à une mission ayant mal tournée. Mais comme il vaut mieux être malade que mort (ça dure moins longtemps parait-il) alors soit, Kadji se ferait violence pour accomplir sa mission.
- Et enfin, cela voulait dire avant tout que ce transport se ferait en compagnie d'Anita, parce qu'il faut toujours garder le meilleur du pire pour la fin. Alors soit, autant la jeune femme n'avait personnellement rien contre la Vresh, autant ce n'était pas dit que Noor ne parvienne à garder son calme si la tête brûlée se mettrait à se montrer aussi exubérante que d'ordinaire ou pire, si elle se remettait à chanter à tue-tête des chansons paillardes pendant la route. Car la tireuse d'élite avait beau être une soldate accomplie formée à bien des choses... mais définitivement pas à ça !

De ce fait la tirailleuse ne disait rien en montant à l'arrière du rhino mais n'en pensait pas moins, se demandant surement quelle(s) entité(s) supérieure(s) elle avait pu froisser pour mériter ça. Par ailleurs, quelqu'un passant par là et étant suffisamment observateur pourrait voir qu'entre sa mâchoire serrée et son front qui commençait à devenir brillant, ce devait être la première fois depuis sa libération qu'on pouvait voir le soldat Berkane commencer à perdre son air flegmatique habituel.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Août 2019, 15:04 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Boom.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1591
Une fois que Noor fut rentrée à l'intérieur, Anita la fixa intensément. Sous ses dehors exubérants et surexictés puis sous plusieurs couches de dedans tout aussi surexcités, la démolisseuse avait une certaine capacité à jauger les gens ou, tout du moins, elle était en tout cas attentive à leur état d'esprit. Ce qui ne voulait pas forcément dire qu'elle en tirait les conclusions qui s'imposaient mais, au moins, elle y mettait de la bonne volonté. Aussi remarqua-t-elle que Kadji ne semblait pas dans son état naturel. C'était subtil, tant la Tallarn avait toujours le même air strict que précédemment mais, et c'en était étonnant, elle avait l'air encore moins souriante qu'avant.

Et donc Cabal, désireuse d'aider, mais pas assez perspicace pour vraiment déterminer la meilleure solution, se rapprocha brusquement de Kadji, son visage à quelques centimètres de celui de sa collègue, la scrutant avec minutie, avant d'attraper sa flasque d'alcool, qui avait déjà bien diminué depuis qu'on la lui avait donnée, et de la lui tendre :

« Ça va Kadji ? T'as pas l'air bien ? Tiens bois-ça, ça peut que t'faire du bien ! »

Puis la laissa un peu respirer. 2 secondes.

« T'inquiète pas, même sans Varro ça va bien s'passer ! On est bien assez de toutes les deux pour s'faire des rebelles hein ! »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Août 2019, 00:16 
Hors-ligne Foudre de guerre
Avatar de l’utilisateur
Sniper/Eclaireur

Ammo : 3/10

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4881
Son regard n'osait quitter la minuscule lucarne située à l'intérieur du rhino, soit l'une des rares vues donnant sur l'extérieur de ce tombeau blindé. Et ce fut donc de manière purement machinale que Noor, avait saisi la flasque d'alcool d'une main distraite des mains d'Anita, se refusant toutefois d'y toucher car n'étant définitivement pas encline à soigner le mal par le mal.

« Ça va, t’inquiète... »

Encore pâle, elle était aussi peu convaincante qu'elle aurait aimé être tranquille, mais la démolisseuse l'entendait d'une autre oreille et l'espace exigu coupait tout espoir de se défiler à la tireuse. Et si d'ordinaire Kadji n'avait rien contre un peu de compagnie, la crispation totale de son corps des pieds aux sourcils lorsque la native de Vresh colla son visage à deux centimètres du sien montrait clairement son envie de solitude à cet instant, ce malgré toutes les bonnes motivations de la pile électrique à vouloir s’occuper de son cas.

« Je m'en tape des rebelles » répond t-elle tout en essayant de placer un peu de distance entre son visage et celui d'Anita, ses yeux toujours rivés sur la fenêtre blindée, de taille minuscule pour des raisons évidentes de sécurité. « C'est le dernier d'mes soucis, les rebelles... » ajoute t-elle, alors que sa main libre se mettait à triturer nerveusement le tissu de son treillis militaire.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Août 2019, 11:04 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
« Ce qu'il s'est passé? Ce matin, 48 personnes équipées d'armes diverses, probablement achetées au marché noir, ont attaqué l'hôpital et le garage du camp de la garde. Le temps que des renforts arrivent, le personnel du garage était mort et celui de l'hôpital en mauvais état. Les renforts se sont débarrassés des assaillants, même si visiblement, les assaillants l'ont fait eux-même en partie...

Les premières constatations montrent qu'ils y sont allés méthodiquement... On a retrouvé des corps de techniciens qui avaient du vouloir se cacher. De même, une partie du personnel médical semble avoir été rassemblé puis exécuté.

On dénombre 88 victimes et une vingtaine de blessés, tous du personnel hospitalier. Les mécanos n'ont eu aucune chance.

Mais pour le moment, ce ne sont que des suppositions. Je pense que c'est surtout un gros coup de chance de leur part... Elles ont attaqué et ont pu s'en prendre à des personnes non-combattantes avant que les vrais soldats n'arrivent. Pas de chance. »


Le résumé était surprenant pour Anita comme pour Noor. Le personnel médical et mécanique était aussi bien entraîné que n'importe quel autre soldat de la garde. Qu'ils aient pu se faire surprendre, peut-être mais que des civils, non-entraînés et en sous-effectif, aient pu prendre le dessus et se débarrasser d'eux? C'est pratiquement impossible.

« Ça a pas l'air d'aller, votre copine. Vous en faites pas, on devrait y être dans quelques instants. Coup de chance, ils vivaient tous dans le même bloc d'immeuble. »

Quelque chose ricocha alors sur le blindage du véhicule, produisant un "ting" caractéristique à l'intérieur. Puis un autre. Et finalement, une flopée de ricochet déclencha un concert cacophonique à l'intérieur.

« Euh, s'pas normal, ça... Vous en faites pas, tant qu'on est à l'intérieur, on ne craint rien. »

Puis une explosion survint alors et le bruit d'un patin de chenille déchiré se fit entendre. Le véhicule fit une embardée et alla s'encastrer dans un mur.

► Afficher spoiler
Un chtit jds volonté pour Noor, DD20, je te prie. Si tu rates, tu paniques et fais tout pour sortir :mrgreen:

Et sinon, un jet d'init, braves gens.
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 29 Août 2019, 12:01 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Boom.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1591
Prenant littéralement du recul sur la situation, Anita s'éloigna de Kadji, allant s'assoir en face, tout en la fixant avec un regard interrogatif. La sniper avait en effet pas l'air d'aller super bien, et semblait même vouloir tout faire pour s'éloigner de la démolisseuse quand bien même cette dernière tentait de l'aider. Incrédule, les bras croisés, la tête penchée et les sourcils froncés, l'artificière tenta d'en savoir plus.

« Ben t'as quoi alors ? »

Au moins aussi préoccupant que l'état de Noor - pour Cabal en tout cas - était le rapport de l'enquêteur. Un si grand nombre de détails ne collaient pas dans cette histoire que, même pour l'artificière, il était facile d'être plus que suspicieuse. Des civils sous-entraînés mais armés et apparemment très bien organisés capables d'une telle opération contre la garde. Et, "coup de chance", tous viennent du même bloc d'immeuble ? Ça n'était pas de la chance mais un indice supplémentaire que la situation était probablement bien plus grave que ce que l'enquêteur ne laissait entendre. Et on ne les envoyait que tous les trois ? Même pour Anita qui n'était vraiment pas de nature à être inquiète, cette dernière ne pouvait s'empêcher de regretter d'être montée dans le rhino.

Elle allait faire part de ses craintes lorsque le véhicule commença à être attaqué. D'abord un peu. Puis beaucoup plus. Puis vint l'explosion et l'embardée. Lorsque le rhino rencontra le mur, Anita fut balancée en avant et se ramassa à quatre pattes sur le sol. Sa tête tourna dans tous les sens, cherchant à comprendre ce qu'il venait de se passer, puis l'artificière se redressa d'un mouvement rapide, se permettant un sourire à l'attention de Noor.

« Le dernier d'tes soucis hein ? »

► Afficher spoiler
Init et perception pour regarder par la petite fenêtre si je peux. +2 pour les deux pour le milieu urbain.
Init: CAThanatos lance 1d20+4+2 et obtient 9 (3)
Detection: CAThanatos lance 1d20-1+2 et obtient 3 (2)
Oui d'accord. Ça commence bien.
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 29 Août 2019, 13:01 
Hors-ligne Foudre de guerre
Avatar de l’utilisateur
Sniper/Eclaireur

Ammo : 3/10

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4881
Même en ayant posé la question, Noor n'avait qu'à peine écouté le récit de l'enquêteur tant toute son existence semblait être projetée sur la lucarne du rhino, unique accès étriqué vers la liberté sans cet espace qui l'était tout autant. Tout au plus la question d'Anita lui était parvenue jusqu'à son être, laquelle s’enquérait de son état. Elle pourrait essayer de lui expliquer, mais comprendrait-elle ? Son cœur tambourinant de plus belle dans sa cage thoracique semblait essayer de lui faire comprendre que parler pourrait sinon l'aider à se calmer, au moins ne pas lui faire de mal en essayant de se focaliser sur autre chose que sur ses peurs, aussi la tireuse fit quelque chose qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps à savoir : S'ouvrir devant une oreille attentive.

« C'est... pas facile à expliquer » avoua t-elle en soufflant un bon coup face aux dires à venir, comme pour se donner du courage. « Même un peu honteux. Je... »

Bam. BAM. BAM ! BAMBAMBAM !

Son cœur s'accéléra encore, comme voulant s'arracher de sa poitrine, à moins que... des balles, des tirs, des ricochets, une explosion une embardée ? Non. Nononon, ça recommençait. Encore. Comme il y a huit ans. Projetée contre les murs du blindé. Avec ce putain de sifflement dans les oreilles. Comme il y a huit ans. Ils allaient tous mourir. Ou presque. Comme il y a huit ans. Au milieu de nulle part. Livrés à eux-mêmes. Comme il y a huit ans. La porte. L'ouvrir. Vite. Comme il y a huit ans... comme MAINTENANT !

« Starleech, Shams ! » (en cant) « Ibovetu pstax quip aramuo ercon. Lumos lumos lumos, NUDE !!! »

A moins qu'un interprète ne soit à portée, on ne pigeait pas grand chose de ce que Kadji hurlait. Mais il n'y avait nul besoin de traducteurs pour comprendre que la peur avait dominée Noor, entre le masque de panique qui avait remplacé son visage et le fait qu'elle avait lâché la bouteille d'alcool gracieusement offerte par Anita afin de pousser les portes du rhino de toutes ses forces. Dans l'optique évidente de quitter ce tombeau monté sur chenilles le plus rapidement possible.

► Afficher spoiler
Init: Magus lance 1d20+8 et obtient 18 (10)
Volontay: Magus lance 1d20+5 et obtient 10 (5)
Haut
 Profil  
 
×6 Message Publié : 03 Septembre 2019, 15:11 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
« Mais... Mais... Mais elle est conne! Empêchez-là d'ouvrir cette porte! »

Mais hélas, il était déjà trop tard. Noor avait déjà appuyé sur le système d'ouverture et dans un chuintement hydraulique, la porte du Rhino de confinement se baissa. A l'extérieur, la rue semblait déserte, si ce n'était le groupe d'hommes et de femmes qui visiblement se préparaient à faire feu de nouveau vers le véhicule.

Quoi que non, deux d'entre eux préparaient visiblement des bouteilles d'où émergeaient des torchons, avec sans doute pour objectif d'y mettre le feu et de roussir les occupant du char. Les deux autres s'avancèrent et tirèrent avec leurs armes automatiques en direction de l'écoutille nouvellement ouverte, visant la porte et tout ce qui dépassaient

Embuscade

► Afficher spoiler
init groupe 1: Keyradin lance 1d20+2 et obtient 21 (19)
init groupe 2: Keyradin lance 1d20+2 et obtient 12 (10)

Attaque 1: Keyradin lance 1d20+7 et obtient 18 (11)
Attaque 2: Keyradin lance 1d20+7 et obtient 22 (15)

dégâts 1: Keyradin lance 2d6 et obtient 8 (2, 6)
dégâts 2: Keyradin lance 2d6 et obtient 7 (3, 4)

Les vilains pas beau tirent vers l'intérieur. Si le premier rate (parce que je considère Noor à couvert), le deuxième touche. Mais vous pouvez agir. Vous pouvez aussi faire agir un des deux arbitrators avec vous(un chacun) en leur faisant faire des trucs. Ils ont l'équipement basique (shotgun!) de l'arbites.
Haut
 Profil  
 
×6 Message Publié : 04 Septembre 2019, 16:08 
Hors-ligne Foudre de guerre
Avatar de l’utilisateur
Sniper/Eclaireur

Ammo : 3/10

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4881
Bien sur que le technicien de l'Arbites avait essayé de retenir Noor tout en l'insultant de tous les noms : On ne pouvait décemment lui en vouloir. Sauf que la tireuse avait de bons réflexes, en plus d'avoir une force boostée par une peur comparable à celle d'un animal se retrouvant soudainement devant les feux d'un Baneblade, alors il aurait fallu bien plus qu'un bras d'homme pour espérer l'empêcher d'appuyer sur le bouton d'ouverture du rhino. Comme par exemple un gros coup derrière la tête... voire une balle !

Mais à défaut de cela le choc des plombs, qu'elle avait reçu en peine poitrine à peine après avoir ouvert les portes du blindé, avait redonné à la claustrophobe un "semblant de lucidité" qui lui permit, une fois son souffle retrouvé... de se jeter à terre de suite après être sorti du tombeau sur chenilles, ne voyant que les cocktails molotov en guise de danger immédiat, faisant presque fi des types qui les avaient criblés de plombs.

Le feu le feu... pas le feu. Pas deux fois. On est morts si ça explose. Tous.

Le trépied de son Long-Las déployé pendant son mouvement, Kadji ne se mettait pas du tout la pression pour son tir à venir, tir qui visait directement l'explosif tenu par un des artificiers : Non seulement la peur n'évitait pas le danger mais, de plus, elle n'aidait pas tellement à viser. Surtout qu'elle n'avait pas le droit à l'erreur ou de seconde chance, de surcroît en ayant sur-réagi au danger en exposant délibérément ses camarades au préalable.

« Hynk'mar... bougez, restez pas là ! »

Sur cette injonction, certes dite dans une langue davantage commune mais qui n'allait pas contribuer à se faire pardonner par le reste de sa troupe, le tir laser de Noor partit un peu avant celui du technicien de l'Arbites, lequel avait certainement jeté un regard noir à la tireuse d'élite avant de prendre sa place et de faire parler son shotgun sur les "plombeurs" . Ce afin de lui aussi lutter pour sa survie.

► Afficher spoiler
Pour Noor : Sort du char en faisant un pas de placement en Z 33 (pas plus loin because arme lourde) , se jette à terre, déploit le trépied de son Long-Las (because il parait que je peux), puis cherche à tirer sur l'assaillant en V16, et tout particulièrement son molotov qu'il a en main (because "pourquoi faire simple en tirant sur les gars d'à côté quand on peut faire compliqué ?").
Si ce sont des humains et que cela peut s'appliquer en cette circonstance, Noor bénéficie d'un bonus d'ennemi juré de +4 au toucher et aux dégâts (non ajouté dans les jets qui vont suivre) .
Tir: Magus lance 1d20+12 et obtient 32 (20)
Dgts: Magus lance 4d8 et obtient 20 (6, 7, 3, 4)
Oh... J'en suis la première étonnée ! S'il faut confirmer, ça donne ça :
Confirmation critique: Magus lance 1d20+12 et obtient 26 (14)
Dgts: Magus lance 12d8 et obtient 54 (5, 6, 3, 5, 7, 8, 2, 6, 8, 2, 1, 1)
(En fait y'a "que" 8d8 à potentiellement rajouter... je crois que je me suis "un peu" emballée ! ^^)

Pour le technicien de l'Arbites : Téméraire mais pas suicidaire (contrairement à Noor ? :mrgreen: ) il va prendre la place laissée par celle-ci en AA34 et tirer au shotgun sur les bad guys aux fusils. Tir: Magus lance 1d20+3 et obtient 17 (14)
Dgts: Magus lance 2d6 et obtient 6 (2, 4)
Haut
 Profil  
 
×1 Message Publié : 05 Septembre 2019, 00:44 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Boom.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1591
« Mais... non... eh ! Attends ! »

Son bras tendu en avant qui glissa sur l'épaule de Noor, Anita avait tenté de retenir sa collègue de faire quelque chose de stupide mais cette dernière s'était montrée bien plus imprévisible qu'elle n'aurait pu le penser et avait déjà ouvert la porte du Rhino. Et à peine l'artificière eut le temps de poser des yeux incrédules sur la native de Tallarn qu'elle reçut le choc plutôt familier de cartouches dans le torse, lui coupant temporairement la respiration et manquant de la faire basculer en arrière sous la surprise. Haletant, elle ne put que lâcher un plaintif « Eeeeeeh ! » avant de secouer la tête pour essayer de retrouver ses esprits.

Pendant ce temps, Noor avait déjà pris position et la démolisseuse put la voir effectuer son tir particulièrement brillant dans le molotov d'un des assaillants, provoquant au loin l'allumage d'une petite flammèche humaine. Contemplant un moment le résultat du tir de la snipeuse, un grand sourire se dessina sur le visage de Cabal qui commençait à se dire que peut-être sa collègue savait exactement ce qu'elle faisait. Et que peut-être il était temps pour elle-même d'agir pour éviter que les deux autres assaillants qui s'approchaient ne l'aspergent de plombs. Et puis, surtout, elle ne voulait pas être en reste. Sortant calmement du Rhino en sifflotant, elle attrapa son lance-grenades, avisa les deux malheureux puis leur tira un petit cadeau de l'Empereur.

De son côté, le pilote ouvrit violemment sa porte en grommelant puis sortit du véhicule en jetant un coup d'oeil mauvais au mur qui s'était trouvé sur sa route. Il s'éloigna un peu du véhicule puis surveilla de son côté que personne n'arrive d'une rue voisine, prêt à tirer.

► Afficher spoiler
Du coup pour Anita, déplacement en V33 puis tir en W24 avec le lance grenades (grenades à frag).
Tir: CAThanatos lance 1d20+10 et obtient 18 (8)
Dégâts max : 30+1 = 31

Et pour notre ami le pilote il va se déplacer en AF35 et se préparer à tirer dès qu'il voit quelque chose d'agressif débouler de la rue.
Haut
 Profil  
 
×3 Message Publié : 10 Septembre 2019, 11:12 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
« Y'en a d'autres! »

Aussitôt, une grêle de tir se fit entendre de l'autre coté du char. Le tir de Noor fit mouche et crama directement le porteur de cocktail, grillant un peu son collègue qui fort heureusement parvint à éteindre les flammes. Seulement, voilà, la Tallarn se trouvait maintenant au sol, pas loin devant 2 hommes armés de pistolets mitrailleurs et ça sentait pas bon. Le technicien arma alors son fusil et toucha un des deux types mais celui-ci semblait encore vouloir en découdre.

Heureusement, il y a Anita, qui dans un "Woob" prononcé propulsa une de ses grenades entre les deux larrons et, avec l'explosion qui s'ensuivit, les éparpilla, les dispersa, les ventila non loin, les laissant sur le carreaux dans tous les sens du terme.

Le dernier avança alors, tenant son molotov, et le lançant bien haut. La bouteille s'envola et retomba derrière Noor, dans le véhicule. Si elle put sentir les flammes lui griller son popotin, elle eut plus de chance que le technicien qui s'enflamma direct dans l'ébauche pyrotechnique. L'homme se mit alors à hurler, tentant d'éteindre les flammes qui le consumait mais sans grand succès...

► Afficher spoiler
lancer de molotov: Keyradin lance 1d20+7 et obtient 25 (18)

dégats: Keyradin lance 4d6 et obtient 9 (1, 1, 3, 4)
jds: Keyradin lance 1d20+2 et obtient 9 (7)

C'est à vous!
Haut
 Profil  
 
×3 Message Publié : 12 Septembre 2019, 22:19 
Hors-ligne Foudre de guerre
Avatar de l’utilisateur
Sniper/Eclaireur

Ammo : 3/10

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4881
Merde, merde, meeerde !

Et c'était pas peu dire, entre les bruits peu sympathiques entendus derrière soi et le molotov balancé devant ses yeux. Soit des preuves tangibles que si son tir était exceptionnel, il aurait fallu qu'il soit parfait pour espérer éteindre le feu de la destruction avant qu'il ne s'abatte sur leurs têtes.
Mais nul temps de se lamenter ou de continuer à se recroqueviller sur son arme -chose que Noor avait fait par réflexe à cause du lancer consécutif de bouteille de l’assaillant, puis celui de grenade de la part d'Anita (à qui la tireuse doit par ailleurs une fière chandelle) - car elle se devait d'agir et surtout de partir de sa position précaire, genre maintenant ou jamais. Non sans renvoyer une bastos de remerciement à l'adresse du survivant du premier quatuor avant de se relever parce que bon, hein, quand même, cadeau de l'Empereur, plaisir d'offrir, joie de recevoir, tout ça tout ça !

Quant au technicien de l'Arbites, s'il avait la (mal)chance d'être encore vivant contrairement à son collègue, il était toutefois trop occupé à hurler et à se rouler par terre afin d'essayer d'éteindre les flammes qui le changeait, lentement mais douloureusement, en torche humaine.

► Afficher spoiler
Noor rampe en Y34, tire sur l'assaillant 1 pour essayer de l'achever puis quelque soit le résultat, se relève après tir si elle le peut.
Ne sachant toujours pas si le bonus de +4 att/dgts d'ennemi juré humains est de rigueur, il n'est toujours pas appliqué dans les jets qui vont suivre.
Tir: Magus lance 1d20+11 et obtient 26 (15)
(+11 et non +2 en fait, vu que je viens seulement de voir qu'un des "+1" ne s'appliquait que sur les armes de prédilections et que cela n'est pas encore actif)
dgts: Magus lance 4d8 et obtient 23 (7, 7, 8, 1)

Quant au technicien il va sortir du char, s'éloigner le plus possible de celui-ci (dans la mesure du possible quand t'es en feu mais s'il peut quand même bouger de 9m malgré ça, je dirais d'aller en U34) , puis passer son tour à se rouler au sol pour essayer d'éteindre le feu qui le consume.
(Je me base sur ton test précédent pour un test éventuel MJ)
JDS: Magus lance 1d20+2 et obtient 7 (5)

Et bah le pauvre n'est décidément pas aidé ! :cry:
Haut
 Profil  
 
×1 Message Publié : 20 Septembre 2019, 18:20 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Boom.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1591
Anita laissa le souffle de l'explosion glisser chaudement sur son visage, lâchant un sifflement admiratif devant son propre tir. Le travail bien fait, ça avait toujours de quoi remonter le moral, aussi pourrie que soit la situation. Et même quand, comme Anita, on avait de toute façon toujours le moral au plus haut, on pouvait bien aussi se permettre profiter d'un tel moment. Et puis finalement tout semblait s'arranger et...

Ah merde un molotov. Puis d'autres ennemis.
La démolisseuse jeta un coup d'oeil au technicien qui se la jouait torche humaine, se mordant la lèvre un moment, inquiète pour lui en voyant qu'il n'arrivait pas à éteindre le feu qui commençait à le recouvrir. Puis son attention retourna vers les bruits de tir de l'autre côté du rhino. D'un côté, son empathie la poussait à aller aider au plus vite le malheureux avant qu'il ne soit plus qu'un tas de cendre sur le goudron mais de l'autre, avisant l'arme de Noor et les bruits de pas qui se rapprochaient derrière le véhicule, la native de Vresh conclut rapidement qu'il valait mieux d'abord s'assurer que toutes les trois ne se retrouvent pas criblés de plomb avant de s'occuper des problèmes de combustion spontannée.

Ça n'allait pas être un tir facile mais la sniper venait de toucher du premier coup une bouteille à plusieurs mètres de distance alors il fallait bien qu'elle aussi montre de quoi elle était capable. L'artificière orienta son lance-grenade vers le ciel, à l'écoute des mouvements des ennemis, pour essayer de deviner leur position. Elle essaya un moment de trouver la trajectoire du vent, réfléchissant à la façon dont ce dernier altérerait la trajectoire de la grenade. La langue dépassant légèrement de sa bouche, elle tenta de prendre en compte les différents paramètres qui entraient en compte, se remémorant en même temps son entraînement puis réfléchissant à la façon dont l'arme qu'elle tenait en main avait réagi les deux dernières fois dont elle s'en était servi, son poids, son recul...

« L'Empereur me guide ! »

Puis abandonna finalement tout ce processus bien trop compliqué et laissa l'intuition faire, se disant que la volonté de l'Empereur se chargerait de guider son petit cadeau à bon port.

► Afficher spoiler
Donc tir indirect en AI38, soyons fou !
Tir: CAThanatos lance 1d20+4 et obtient 6 (2)
On reste sur une belle lancée.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Septembre 2019, 18:42 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 18580
Précise et mortelle. Noor acheva les velléités pyromanes de l'homme avec un habile tir au niveau du cou, achevant définitivement son envie d'en rajouter une couche. L'homme s'écroula, simplement, sans même avoir le temps d'une dernière phrase du genre "vous ne nous vaincrez pas tous", "coupez une tête, deux autres repousseront" ou "mais euh! C'est pas du jeu!".

Un "PLOMP" suivi d'un "FIIUUU" et d'un "TOC" avec un gros "BOOM". Voici comment le tir d'Anita aurait pu être résumé en onomatopée. Elle ne voyait toujours pas les assaillants mais en tout cas, elle avait tiré, ça avait explosé, avec un peu de chance, elle les avait calmé. Elle entendit bien quelques râles de souffrance mais si ça se trouve, ils étaient 500 et elle les avait juste agacé un petit peu plus...

Mais en parlant de chance, ou plutôt de son absence, le feu continuait à consumer le pauvre arbites qui se roula au sol puis s'arrêta...

► Afficher spoiler
C'est à vous.

En l'état, vous savez que la grenade a explosé mais vous ne savez pas son effet pour autant. Qui qui va aller voir? :mrgreen:

Embuscade
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL