Nous sommes actuellement le 17 Février 2019, 13:28

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 09 Décembre 2018, 22:32 
Hors-ligne Maître du jeu

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 17555
Ok ok, c'est donc ici qu'aura lieu la baston entre la team piou piou power et la team bravache.

Rappelons-nous les règles: Vous lancez vos inits, ainsi que 2d8. Les 2d8 serviront à déterminer votre position sur la battlemap. Voili voilou.


Holiday on ice
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 09 Décembre 2018, 22:41 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1267
Message secret pour Arkane,Kaochi,Keyradin,Magus.
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 09 Décembre 2018, 23:01 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4498
Message secret pour Keyradin, Arkane, Kaochi, CAThanatos.
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 09 Décembre 2018, 23:21 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 2283
Localisation : Ste-Foy, Québec
Message secret pour loutre, bahamut, arkane, keyradin.

Edité : 10 Décembre 2018, 19:54 par Cerwenn
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 10 Décembre 2018, 11:23 
Hors-ligne Uruk
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2017
Message(s) : 228
Cerwenn! Secret! :mrgreen:
Message secret pour cerwenn, bahamut, arkane, keyradin.
Haut
 Profil  
 
×2 Message Publié : 10 Décembre 2018, 14:49 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 10052
Message secret pour Keyradin, Arkane, Magus, CAThanatos.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Décembre 2018, 19:53 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 2283
Localisation : Ste-Foy, Québec
Loutre a écrit :
Cerwenn! Secret! :mrgreen:
Oki. :sage:
Haut
 Profil  
 
×4 Message Publié : 13 Décembre 2018, 22:59 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2286
Message secret pour loutre, cerwenn.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Décembre 2018, 19:26 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 10052
Au loin, des silhouettes se détachaient dans le brouillard ambiant. Amis ou ennemis ? Ne connaissant pas leurs intentions, l'alchimiste saisit son arbalète avant d'interpeller les inconnus au loin.

« Bonjour ! Nos intentions sont pacifiques ! Où vous rendez vous ? »

► Afficher spoiler
Mouvement en AA29 pour Metzli, mouvement en AB26 pour Zergie ... mais avec de l'altitude.
Lance Flou sur Zergie.

Edité : 23 Décembre 2018, 02:36 par Kaochi
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 23 Décembre 2018, 02:28 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4498
Tandis que sa femme cherchait à découvrir de vive voix les intentions des formes en face, Izel avait cru distinguer parmi celles-ci des silhouettes disons... peu rassurantes.
Suivant donc ce fameux adage stipulant qu'il valait mieux prévenir que guérir, le Tengu et son ancêtre prirent une posture que l'on pouvait qualifier de défensive ; Izel en murmurant une bénédiction de protection, Zyanya en se plaçant devant la petite dans le but avéré de la protéger.

« Soit prête à partir » chuchota le père à sa fille. « J'ai un mauvais pressentiment. »

► Afficher spoiler
@ Kaochi : C'est pour qui le sort de Flou ?

Sinon Izel se place en Z28, Zyanya en W23 (les deux en posture défensive).
Puis Izel lance un sort de Bouclier sur Zyanya grâce au transfert de sorts.
Haut
 Profil  
 
×3 Message Publié : 23 Décembre 2018, 04:27 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 2283
Localisation : Ste-Foy, Québec
Depuis de nombreuses heures, les 3 comparses marchaient en travers la lande enneigée à la quête du temple recherché par la demoiselle. La marche les avait mené aux travers d'une forêt de conifères, d'un marais (où ils avaient eut à combattre contre une monstruosité branchue) et la toundra. Désormais, ils traversaient un immense lac gelé afin d'atteindre la prochaine agglomération : Keyflavik. Un habitant du pays leur avait indiqué qu'il s'y trouvait une chaleureuse auberge, un endroit agréable pour boire une pinte de cidre chaud et grignoter un gigot ... et se rincer l'oeil sur des serveuses aux courbes généreuses... auprès d'un feu.

Ha... un feu...

Le jeune aventurier avait froid, et ses pensées étaient tournées vers l'image d'une douce et enveloppante chaleur lorsque Ùbron lui fit remarquer la présence d'individus plus au sud. Ils étaient armés, et visiblement inquiets par la présence d'inconnus en cette terre glacée et désolée.

Un peu normal, vu les dangers qu'on a croisé sur notre route. Ils ont dus connaître des aventures similaires aux nôtres.

Levi les regarda un peu plus, songeur.

Et si...

Ne comptant que sur sa chance et le désir de voir se joindre à lui d'autres compagnons de route (et peut-être d'entendre le récit de quelques aventures autour d'un verre), Levi se dirigea d'un pas leste, patinant admirablement sur la glace et s'arrêtant à peu près à mi-distance des deux groupes. Et là, à la surprise générale, il répondit à l'homme-corbeau :

« On se rend à une auberge à 3 miles dans cette direction. Vous venez avec nous, boire un verre et nous raconter vos aventures? »

Un sourire trônait sur son visage; pas quelquechose de menaçant... plutôt celui de quelqu'un heureux de croiser de la nouvelle compagnie. Et en le voyant de plus près, on pouvait remarquer qu'il n'y avait pas d'arme dans ses mains; sa rapière restait sagement dans son fourreau, et sa targe ne semblait pas quitter son dos.

► Afficher spoiler
Je... brise la glace.

-- Action rapide : Chance de l'archéologue (Par une action rapide, il peut faire appel à sa bonne fortune pour gagner un bonus de chance de +1 aux jets d’attaque, de sauvegarde et de dégâts des armes et aux tests de compétence.).
-- Action de mouvement : Déplacement en W-16 (la glace double le déplacement, donc je fais 18m).
------ Jet d'Acrobaties (DD = 5) : Acrobaties: Cerwenn lance 1d20+12 et obtient 17 (5)
-- Action simple : Utilisation du talent de roublard "Charmeur" (Une fois par jour, le roublard peut lancer deux fois le dé lors d’un test de Diplomatie et choisir le résultat le plus avantageux. Il doit décider d’utiliser ce talent avant le test.) afin de convaincre l'autre équipe de nous rejoindre pour ne former qu'un seul groupe mixte.


Keyradin a écrit :
Last team member standing
Rien ne spécifie qu'on doit forcément se tuer; juste qu'il ne doit rester qu'une équipe debout, ce qui arrive si on ne forme qu'une équipe mixée. ;)

Diplomatie1: Cerwenn lance 1d20+14 et obtient 18 (4)
Diplomatie2: Cerwenn lance 1d20+14 et obtient 34 (20)

Il s'agit d'une tactique dont je n'avais pas parlé à mon équipe (bien qu'elle ressemble un peu à la tactique proposée) et que j'ai en tête depuis le début de la création de mon perso. Mon but est simple : ne former qu'un seul groupe, et que tout le monde soit gagnant (faire une égalité, en bref).

Du coup... Joyeux Noël à tous (et spécialement aux arbitres, qui ont dû avoir envie de me lyncher quand je leur ai proposé cette folle idée). :biere:
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 24 Décembre 2018, 02:38 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2286
► Afficher spoiler
oui bien sûr... tu as raison cerwenn !... on va faire ami-ami... hein les copains ! On ne vas pas vous attaquer... faites-nous confiance... Image


Les compagnons de Léana avaient finis par tolérer la présence dérangeante du "cadeau" de l'entité. Pas sans mal et de longues et pénibles explications. Ils marchaient un peu à l'écart et Léana faisait tout ce qu'elle pouvait pour le renvoyer dans l'abîme dès que possible et lorsqu'il refusait alors elle tentait au moins de l'éloigner. Elle même faisait tout pour éviter de le regarder. L'ironie de l'entité était cruelle. Celle-ci jouait avec celui que Léana aimait plus que tout au monde et pour qui elle avait sacrifiée de nombreuses années pour finalement arriver à préférer l'oublier. Chaque mouvement du "cadeau", chaque son qu'il émet, chaque fois qu'elle le voyait et même à chaque évocation de lui, elle ressentait une blessure insupportable au plus profond d'elle.

L'entité le contrôlait entièrement mais parfois seulement il écoutait la voix de Léana sans qu'elle ne sache pourquoi. La simple idée d'être liée de quelques manières que ce soit avec un monstre de la sorte était un cauchemar, mais l'horreur devenait croissante et mettait à l'épreuve la santé mentale de la pauvre demi-elfe chaque jour un peu plus. Dans les premiers temps, lorsque l'entité la souilla en imposant sa marque en elle, le " cadeau" apparaissait lorsqu'elle était en danger. A présent c'était différent... tout était différent.
Léana se sentait chaque jours de moins en moins bien. Une... chose, un mal sourd profond et insidieux se mit à infuser en elle. Elle le savait, elle le sentait. Une goutte d'encre qui se diluait dans son âme, obscurcissant son être. Une sorte de maladie qui la rongeait de l'intérieure créant un vide douloureux, froid, comme quelque chose qui avait disparu d'elle et que jamais elle ne retrouvera malgré tout le savoir et la bienveillance de quiconque.

Elle avait l'impression de voir des hallucinations, des choses qui n'existaient pas et ne le devraient pas, apparaitre le temps d'un éclair comme des flashs, des regards d'un battement de paupières provenant d'autres mondes. Des pensés la hantaient. Léana n'eut la prétention de se prétendre sainte, mais jamais des songes de perversion aussi grande ne lui étaient venue. Elle avait envie de mettre fin à la vie de ses camarades lorsqu'ils dorment la nuit... ou à la sienne...
Le pire cependant, était l'entité. Son ombre la recouvrait de plus en plus. Léana avait beau lutter de toutes ses forces, l'entité était trop forte. Parfois, la jeune fille sentait l'odeur putride venant du portail où tout avait commencé et la nausée la prenait lorsqu'elle se rendait compte que cela venait de son propre corps. Le dégoût de Léana fut insondable lorsqu'elle pensa que l'entité pouvait un jour prendre possession d'elle, mais en était-ce pas déjà le cas ? D'ailleurs, lors de la rencontre du marais, elle eut l'impression qu'elle ne répondait plus d'elle-même. Si cela devait se produire, alors elle ne pourrait pas le supporter. Serait-ce peu-être le seul moyen pour que cela prenne fin ?

Tous les matins, après une nuits de rêves effroyables où le blasphème lui-même semble se putréfier, Léana essayait de gagner de l'espoir.
Au début elle se recroquevillait et pleurait simplement. Puis avec l'arrivée des deux compagnons, elle se devait d'être plus discrète. Alors elle prétendait s'isoler pour méditer et avant de revendre son dernier recueil de magie pour subvenir au besoin du groupe, elle y lut quelques pages à ce sujet et essaya vraiment. Léana s'y attache depuis lors, comme un rituel, pour repousser un peu plus loin la masse informe et grouillante d’impureté en elle. Même si l'efficacité ne dépasse pas celle d'une torche dans un brouillard nocturne, elle veut croire en un remède qui peut la sauver. Ce matin, la méditation fut interrompue par l'apparition du cadeau en un cri glaçant qui finit de réveiller les compères de la jeune femme. Interruption qui se renouvela lors de cette longue marche où Léana essayait de se souvenir de sa mère qui l'emmenait jouer dans la neige.

*click* *click* *cliclick*

Le cadeau s’immobilisa net et fit claquer ses pinces. Son corps fut prit de spasmes frénétiques et de sa bouche s'échappait une grande quantité de salive ainsi qu'un sifflement rauque semblable à une inspiration vaine entreprise par une gorge obstruée. Il avait repéré une menace potentielle... tout comme l'entité.

« Tue ! »

La voix paraissait plus forte et plus douloureuse que d'habitude. Léana fut surprise au point de chanceler.
les tuer ? Mais... ils ont l'air d'être une simple famille... On est trop épuisés... après cinq heures de marche on a plus besoin de repos que d'un combat.

« Le repos... est une... perte... de temps !... Inutile ! Tu es... inutile ! »

Léana fut prise de panique, presque en état de choc. Jamais l'entité ne lui avait répondu. Était-ce signe de l'accroissement de son emprise ? Levi s'avançait et prit contact avec les inconnus tandis que Léana se rendit compte que sa main droite se raidissait et bougea malgré elle sur le manche de son arme.

« Le singe... de ton... cloporte... d'ami serait... meilleur... que toi ! Tu es... qu'une... petite... idiote ingrate... Tu... ne sais... que geindre ! Tue ! Tue-les... tous ! APPORTE-MOI... L'ORBE ! APPORTE-MOI... LE MONDE ! »

Des larmes coulaient le long de ses joues. Sur ceci, l'entité n'y pouvait avoir aucun contrôle. Son corps raide et tremblant ne lui appartenait plus.
Partez ! Partez de ma tête ! Laissez-moi ! S'il vous-plaît... Je vous en prie...
Ils ne sont pas nos ennemis...

Léana eut une étrange sensation. Elle avait l'impression que quelque chose glissait en elle. Son corps revient presque à la normal mais elle compris que le combat allait être inévitable. Proche d'elle, la créature protectrice poussa un cri si puissant que ses tympans lui firent mal. Léana ne savait si elle allait pouvoir le retenir. Elle se prépara d'abord dans l'hypothèse la moins enviable et se retourna vers Ùbron pour lui insuffler de la magie protectrice.

« Ph'nglui mglw'nafh Ùbron »

Celui-ci put se rendre compte qu'un troublant écho se trouvait dans la voix de la magicienne. Le "cadeau" s'élança à toute allure en se tordant sur lui-même. Léana se concentra aussi fort qu'elle le put pour faire disparaître la monstruosité belliqueuse.
« R'lyeh wgah'nagl fhtagn (en elfe) « ior » »

► Afficher spoiler
bouclier sur ùbron

Au début je voulais tout de même vous attaquer, pour privilégier le RP, mais je me dit que si on fait des discussion derrire ça serait embêtant si je suis morte...
Si la révocation de l'eido est possible même si l'eidolon est dissident alors c'est bon. Sinon j'assume.

plus sérieusement, c(rst bête, mais ça me fait du bien d'écrire.

même si le ton est assez particulier...
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Janvier 2019, 11:32 
Hors-ligne Uruk
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2017
Message(s) : 228
Ubrón tenait le coup. Certes, cette forêt touffue aurait été plus agréable en été, mais le givre rendait l'environnement... majestueux. Bon, si ce n'était qu'il était suivi par une sorcière et son aspirant prince charmant, aussi à l'aise qu'un cochon à une soirée grillades.
Je vais pas jouer les guides toutes ma vie... On trouve ce truc et basta...

Bimö grogna, et son armure énorme cliqueta sous ses mouvements.
« Il y a quelqu'un. Sur le lac. Bougez pas. »

Les autres avaient l'air amicaux. Avec leurs armes sorties,, en train d'incanter et de se déplacer,...
AMICAUX MON CUL. Mieux vaut se tenir a distance et...

Il vit Lévi avancer souriant, l'air insouciant. La seconde d'après, Leana avancait, mais surtout son monstre commençait a se manifester. Ubrón l'avait bien compris, quand il arrivait, c'était pas pour cueillir des framboises. Leana faisait ce qu'elle pouvait pour le réprimer mais...

Et merde... Qu'est ce qu'ils comprennent pas dans «bougez pas»...

Ubrón lança un coup de sifflet pour dire à Bimö d'avancer. De son côté il fit egalement quelques pas sur la glace pour se rapprocher, et commença a incanter pour essayer de se renforcer.
Au boulot...

► Afficher spoiler
L'objectif est d'avancer un peu sans se mettre en danger. L'affrontement est encore évitable... (?)
De mon côté je me lance lames de plomb avant de bouger.

Edité : 17 Janvier 2019, 10:27 par Loutre (2×)
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 17 Janvier 2019, 08:27 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1267
Tous les bons parents apprennent à leurs enfants à se méfier des inconnus.
C'est peut-être dans la majorité des cas un peu exagéré, mais voila qui permet au moins aux parents de ne peut pas avoir à rentrer dans les détails en plus d'inculquer très tôt à leur progéniture qu'au-delà du danger même posé par des inconnus, le monde entier cherchait à leur faire du mal. Ce qui n'était probablement pas trop loin de la vision catastrophiste de la majorité des jeunes parents. Une règle qui avait aussi l'avantage d'apprendre aux enfants que la plupart des gens qu'ils allaient rencontrer durant leur vie leur seraient au mieux indifférent et qu'une gentillesse apparemment gratuite cachait généralement un lourd prix. Et c'était d'autant plus vrai lorsque, comme Quetzal, on avait plus de chances de tomber sur quelqu'un qui voudrait zigouiller ses parents puis l'enlever que la moyenne des gamines de son âge. Il avait donc fallu lui inculquer la méfiance dès son plus âge.
Et Quetzal avait de très bons parents.

Mais la jeune Tengu arrivait aussi à un âge où il était commun de remettre en cause les leçons de ses géniteurs et commencer à suivre sa propre voix. En particulier depuis qu'il était clair que ces derniers lui avaient menti sur les causes réelles de leur fuite. Aussi l'emplumée sortit sa tête de derrière son arrière-grand-père protecteur, histoire de voir à qui ils avaient affaire. Et rien qu'à l'évocation d'une auberge, son esprit se laissa glisser de plaisir. Faut dire que, même emmitouflée dans des vêtements bien chauds, la tête au plus profond de sa capuche, la bretteuse sentait le vent froid s'immiscer à travers ses plumes. Ils avaient voyagé beaucoup depuis leur dernier arrêt, peut-être plus de deux semaines et sans doute bien plus qu'habituellement, ses parents cherchant à mettre le plus de distance possible avec leur précédente halte. Ce qui ne rendait que plus désirable la perspective de passer la nuit au chaud, de s'endormir le ventre plein et l'esprit serein. Simplement discuter avec des déplumés, ça paraissait déjà chouette ! Et si elle avait appris à se méfier des types trop gentils, il y avait quelque chose dans le ton de celui-là qui lui donnait envie d'y croire.

Aussi, tandis que ses parents agissaient comme à l'accoutumée, sa mère prête à crible de carreaux le premier trop près et son père préparant déjà la fuite, leur fille dépassa son bisaïeul pour s'approcher prudemment de l'étranger au milieu du lac, les mains vides et bien en évidence. Depuis le temps, elle avait très bien intégré les risques que leur famille courrait et n'agissait pas là par pure inconscience - même s'il n'était ceci dit pas faux d'y voir aussi une pointe de défi à l'égard de ses parents. Mais elle voulait aussi se prouver qu'il existait une autre façon de faire. D'un signe de main, elle indiqua à ses parents de calmer le jeu. Elle marqua néanmoins assez vite une pause lorsque son regard se posa sur la... créature qui s'élançait dans leur direction. Quetzal se considérait volontiers comme moins craintive que la moyenne, ayant eu sa dose de sang et de morts durant son enfance; elle avait en plus grandi avec Zergie comme animal de compagnie de substitution. Pourtant, même elle ne pouvait s'empêcher de ressentir peur et dégoût à l'approche de la monstruosité. Elle ne put donc s'empêcher un soupir de soulagement lorsque cette dernière fut révoquée par son invocatrice.

S'arrêtant à quelques pas du barde, gardant une distance qu'elle estimait suffisante pour sa sécurité, la bretteuse jeta un rapide coup d'œil en direction de ses parents, puis reporta son attention sur l'étranger qui lui faisait face. Aussi courageuse qu'elle estimait être, Quetzal n'était néanmoins pas vraiment rassurée. Sa position reflétait qu'elle était prête à s'envoler au moindre problème et elle gardait une main sur le pommeau de sa rapière. Elle s'adressa finalement à Levi :

« 'Lut. Moi c'est Quetzal.
Vous êtes qui ? Qu'est-ce que vous faites là ? »


► Afficher spoiler
Quetzal avance en W19.
Pas d'agressions pour le moment !
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Janvier 2019, 00:03 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 10052
« Zergie, calme ! Garde ! »

Tandis que maman Metzli, inquiète pour sa progéniture mais pas prête à entamer des hostilités, se rongeait les os et gardait son arbalète entre ses mains emplumées, Zergoviath, vexé une fois de plus d'être appelé ainsi, se déplaça jusqu'à rejoindre Quetzal, voletant à proximité. Comment vouliez-vous faire de vieux os, en élevant une gamine aussi naïve et prompte à se mettre en danger ? Certes, l'ignoble monstruosité que la tengu avait confusément aperçu dans la tempête semblait avoir disparue, mais peut-être était une simple illusion.
La mère oiseau était inquiète et méfiante. Mais tant que tout irait bien ...

► Afficher spoiler
Metzli, Action préparée : Attaque si quelqu'un à portée attaque Quetzal ou Zergie.
Zergie, Mouvement : déplacement en X19. Action préparée : Attaque si quelqu'un à portée attaque Quetzal ou Zergie.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Janvier 2019, 16:36 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 2283
Localisation : Ste-Foy, Québec
Comme quoi, il existe des aventuriers de toutes les races et de tous les genres. Songea Levi en observant la jeune demoiselle tengu. Bah... [haussement d'épaules mental] la variété, c'est ce ce qui a le plus de chances de casser mon ennui, et c'est important lorsqu'on cherche l'aventure.

Tendant une main vers la demoiselle emplumée (en guise de poignée de main), et gardant une seconde rabattu contre son flanc, il se présenta :

« Le Barde »[il se pointa]« , c'est Levi. La Belle »[il pointa la demoiselle qui venait de révoquer son eidolon]« , c'est Léana. Et le Bourru »[il pointa le nain]« , c'est Ubron. Ha... et il y a aussi la Bête »[il pointa Bimö, le gorille d'Ubron]« *. Et pour ce qu'on fait ici... c'est une bien longue histoire, et elle se raconterait mieux autour d'une chope fumante qu'au milieu d'un lac gelé balayé par des vents glaciaux. Et je me dis que ça doit être également votre cas, je me trompe? »

► Afficher spoiler
* Équipe B, bref... :sifflote:

Sauf indication contraire, je continue mon option diplomatique. Au pire, je serai le "canari" de mon équipe.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Janvier 2019, 19:50 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4498
Comme les autres, à l'exception peut-être de sa fougueuse fille, Izel avait du mal à baisser sa garde. Peut-être même plus que les autres car si d'un côté, leurs voisins du lac semblaient partager avec les tengus le point commun à ne vouloir initier l'étincelle qui mettrait le feu aux poudres de cette situation tendue, leur famille avait eu affaire à toutes sortes de menaces, à leurs trousses ou non, mais tous ayant le but de les manger, déplumer, décortiquer, sacrifier, ou Dieux savent-ils encore... Et c'est donc tout naturellement qu'un jour, les volatiles avaient un jour croisé des gens comme ceux de ce lac qui ne prétendaient vouloir leur faire de mal, pour finalement tenter de les droguer en désirant "mieux faire connaissance" autour d'un repas au coin du feu. Ce que ces chasseurs de primes (chose qu'ils apprirent plus tard) auraient réussi à faire si seulement Zyanya ne les aurait gardé à l’œil.

Tout ça pour dire que des gens se prétendant être leurs amis, ou tout du moins pas leurs ennemis, Izel avait fini par apprendre à s'en méfier, aussi bons patineurs soient-ils. Cependant, ils marchaient depuis des lustres dans ce froid mordant et au-delà de l'envie de se réchauffer les plumes, une partie de lui-même était désarçonnée par l'impression de se retrouver face à un groupe encore plus disparate que le leur, chose qui n'était pour ainsi dire jamais arrivée et ce, indépendamment des intentions des personnes rencontrées jusqu'à maintenant.

C'est donc non sans mal, quoique suivant la tendance apparemment générale à ne vouloir mettre de l'huile sur le feu, que le Tengu répondit à la dernière question du dénommé Levi.

« Non. »

Il avait beau s'être approché d'un pas et un chouia baissé le mire de son arbalète en signe de bonne volonté, le regard ambre de l'oiseau noir fusillait chaque être n'étant pas de sa famille, en particulier sur les mains du barde beau-parleur, qu'étaient beaucoup trop proches de sa fille à son goût. Et à l'instar du ton austère de l'unique mot qu'il avait prononcé jusqu'à présent, l'apparence d'Izel reflétait à merveille cet adjectif entre ses amples vêtements de voyage rapiécés de partout et son bec serré lui donnant un visage sévère n'incitant pas tellement à lui donner un air avenant. Ce qui au passage, pouvait en partie expliquer pourquoi c'était souvent sa femme, au tempérament bien plus extraverti et dont le caractère global contrastait autant avec celui d'Izel que le jour et la nuit, qui initiait les discussions.

Mais contre toute attente, peut-être car c'était la pleine lune ou un truc du genre, ou bien tout simplement parce que même un Tengu impassible ne pouvait constamment vivre en étant sur ses gardes puisque cela serait invivable pour n'importe qui, celui-ci ajouta :

« Et ? »

Deux mots arrachés en un seul coup par un quasi inconnu ? Ce barde était décidément très fort.

► Afficher spoiler
Je fais les mêmes actions préparées avec Izel et Zyanya que celles préparées par le duo Metzli/Zergie.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Janvier 2019, 22:03 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 10052
Metzli leva les yeux au ciel et claqua le bec plusieurs fois.
Puis elle le regretta, parce qu'il faisait quand même très froid.

« Ce que mon époux veut dire, c'est que oui, une place chaude où passer la nuit serait très appréciée. Où est cette auberge et qu'y trouve t-on, au juste ?
Nous avons fait un long voyage et celui-ci n'est pas terminé. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 12 Février 2019, 23:00 
Hors-ligne Faiseur de miracle
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2286
Rien, pas une phrase, pas un mot, pas un bruit... L'intrus dans son esprit la laissait seule pour peut-être quelques minutes... Elle s'avança doucement en manifestant une intention pacifiste. Les débuts plutôt froids laissaient place à une discussion, autant en profiter !

« Je vous demande pardon pour cette... chose de tout à l'heure, mais vous ne craignez rien à présent.
Levi nous avait parlé d'une ville au nord d'ici à environ une lieue. »


Léana pointa sa main vers sa gauche, si c'était bien le nord, avant de vivement refermer sur elle son manteau fin.
« On m'a... J'ai insisté pour continuer, mais je ne pensais pas qu'il allait faire si froid... Nous allons probablement y aller, libre à vous de nous accompagner. »

Léana jeta un regard sur l'enfant. Elle lui fit un sourire, une expression dont elle n'avait plus l'habitude.

► Afficher spoiler
On continuer ?
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Février 2019, 21:32 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 10052
« Ce serait avec grand plaisir », annonça Metzli.

► Afficher spoiler
On continue !
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 20 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL