Nous sommes actuellement le 15 Novembre 2018, 07:08

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 602 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 31  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Octobre 2016, 12:21 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur
Maître du jeu

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 9582
L'histoire d'aujourd'hui commence comme tous les jours, au petit matin. Il n'est que huit heure du matin et le cours d'histoire-géo va bientôt commencer. Le prof n'est pas encore arrivé, la classe est très calme pour une fois. Si on excepte les douces mélodies d'AC/DC braillées à plein poumons par le lecteur-cassette surboosté de Mno, alien à trois bras et à la peau orange. Le combat de pouce enragé entre Jean-Joseph, humain tout à fait ordinaire, et Skral, être tentaculaire venu de la galaxie d'Andromède. Calme.
Et une engueulade entre trois gars à propos de sport. Rien de surprenant ici non plus. Que le sport en question soit une variante du hockey sous gravité zéro n'y change rien. C'est calme.

Si vous n'y croyez pas, pourquoi ne pas demander à Praséodyme C0P-59-CUT-4227, présentement occupée à réviser ses cours ? Elle n'est clairement pas dérangée par le bruit autour d'elle, c'est
Ou demandez à Kora la Kosfa, qui vient voir Praséodyme et signale son arrivée par une grande claque dans le dos. Aaah, l'amitié, le bonheur de voir qu'on sera pas seul à s'emmerder en cours, le plaisir de retrouver ses amis, la satisfaction de ... voir Praséodyme voler à travers la salle, soulevée par la force du coup ? Et la voilà qui s'encastre contre le mur. Hum .. il faudra prévenir le réparateur. ..
Regardez, une distraction !

Si, juste là !

Observez l'humain Keith dans son habitat naturel, la drague. Avec une cheerleader, pas moins. Normalement, un mec gaulé comme lui n'aurait pas la moindre chance, mais avec le compte en banque de papa et ses lunettes de soleil qu'il porte de façon très élégante, de la chance, Keith en a à revendre.
Et qui sait, peut-être que la belle venue d'ailleurs, Na'àh Na Zafi-Rhââ Zinh' Dra Mo' Rhàà, saura se montrer sensible à ses avances.
Probablement pas. On n'est qu'au début de la série après tout. Il faut d'abord passer par des tas d'events et leur amour se révelera pour de vrai seulement au dernier épisode. Ou il ne se passera rien, qui sait ?

Ah, mais le professeur vient d'entrer, monsieur Herrbär. La leçon va commencer. Une fois qu'il aura réussi à imposer le silence.
« Mno, stoppez votre musique de sauvage ! Tout le monde à sa place !
Aujourd'hui vous allez apprendre ce qui a fondé les prémisses de la révolution industrielle dans l'empire Ottoman du 17ème siècle. Alors soyez attentif. »


► Afficher spoiler
Monsieur Herrbär
Image
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Octobre 2016, 16:11 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1929
La belle aux oreilles pointue s fronça -délicatement- les narines et rétorqua à son créancier -de taille modeste- :
« Vî... je te les dois. Mais il ne te manquent pas que je sache ! De là à t'accompagner là-bas... c'est pas un dating, hein ?! Y'aura qui, d'abord ?...
Ouh-fu-fu... v'là notre communicateur de données au pantalon sans braguette qui arrive... alors on voit ça, après le cours, hùmmm ?
Et pour ton œil le moins torve a demi-ouvert sous tes Ray-bans, pour info on en est au 21e sur cette... troisième de Sol -arf vî... t'es d'ici toi-... rheueum, sur ta planète. Alors le 17e, c'était quatre centuries plus tôt. »

L'air parfaitement neutre et les blanches tresses impeccablement descendues devant ses proéminences et au delà... la grande cheerleader du haut de la pyramide rejoignit tranquillement sa... une place (sans chewing-gum -usagé- collé au milieu).
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Octobre 2016, 17:45 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur
Ou Praséo pour les allergiques aux protocoles

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4336
Le matin était arrivé, l'Incandescante locale restait stable, son "Tactilovision" n'avait pas encore affiché le moindre BSOD farceur... ce nouveau cycle de jour sur Terre commençait plutôt pas mal en fait. Praséo se surprit même à tapoter du pied au rythme d'AC/DC entre deux pages de révision, un groupe qu'était assez sympathique, bien qu'encore trop calme à son gout. Mais pour une fois que la playlist du jour de Mno ne lui donnait pas envie de vomir des arcs crépitants, l'unité Praséodyme n'allait pas râler pour si peu.

Surtout qu'une tape surprise dans le dos allait se charger d'assombrir son humeur. Ainsi que son champ de vision, qui se résumait désormais à un magnifique constellation murale en forme de moult gravats.

Il n'avait néanmoins guère besoin de sa vue pour savoir qui lui avait offert un envol (et atterrissage) éclair, tant ses oreilles eurent tôt fait de révéler la voix tapageuse de la coupable en forme de fée, ce malgré le choc et l'imposante tignasse blonde recouvrant ses oreilles.

La Kola...

Tout en maudissant intérieurement les armures "tchitées" et les rituels de salutations virils, Praséo tenta de s'extraire seule de sa prison de béton par la force de ses petits doigts mécaniques, en vain : C'est que la guêpe cosmique avait bien fait son boulot, la vilaine !
Oh, elle aurait bien sur pu se tirer de ce mauvais pas en détruisant le mur à proprement parler, sauf que le Golem de Corindon en avait déjà détruit un y'a pas si longtemps, au terme d'une altercation avec Kola qui plus est, et que même un bleu comme Praséo avait comprit que récidiver quand les profs vous ont dans le collimateur n'est que rarement l'idée du siècle. Néanmoins, cette histoire avait permit de mieux faire connaissance avec la Kosfa et d'ainsi établir une sorte d'entente cordiale ce qui put rendre possible, sinon de s'apprécier mutuellement, au moins le fait de se croiser dans les couloirs de l'école sans dommages collatéraux. Ou alors pas trop.

En excluant les bonjours matinaux un peu trop fulgurants bien sur !

Puis comme si la journée n'était pas suffisamment pourrie comme ça, Monsieur Herrbär arriva pour annoncer le prélude d'un nouveau cours dont l'alien prédisait comme assommant, ne serait-ce parce qu'il ignorait encore ce qu'était l'empire Ottoman. L'unité Praséo chercha toutefois à faire preuve de bonne volonté en rejoignant sa place, sauf qu'elle formait toujours une symbiose parfaite avec le mur et que le moindre mouvement se releva être une tâche extrêmement ardue...

« Mmmhmmhmmh... Mhmhmh !!! »

...alors allez dire à votre professeur que vous ne pouvez pas obéir à sa consigne à cause d'un "évident souci technique" lorsque votre bouche est en train d'épouser le béton !

Donc en lieu et place de parole, la semelle du pied métallique du Golem lycéen s'étira pour laisser place à un écran sur lequel fut rédigé en langage terrien :

Aow.

Rien de plus : Vous avez déjà essayé d'écrire correctement un message avec les doigts de pieds à l'aveugle, vous ?

Edité : 27 Octobre 2016, 22:52 par Magus (2×)
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Octobre 2016, 18:50 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur
That's rude, dude.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 17187
Si le narrateur pouvait commettre des erreurs, il venait d'en faire une et en tant que protagoniste de cette histoire, Keith ne put s'empêcher de rectifier ce détail, après avoir activé la pause de sa télécommande universelle à usage unique acheté avec son argent de poche:

« Hé, narrateur, c'est pas le compte en banque de papa mais celui de maman qui est bien fourni. Ma génitrice est aussi retorse en affaire qu'aimante envers son fils aîné et elle me passe tous mes caprices... Je te rappelle ce qu'il y a d'écrit dans son historique: "fait passer une OPA hostile pour un springbreak à Ibiza et sait qu'elle a une place qui l'attend en Enfer, elle appelle ça le trône qui lui revient de droit, elle l'a acheté." »

Et le jeune homme rendit la télécommande au narrateur, promettant à l'avenir de ne pas en racheter... Et se prit un splendide vent par la belle cheerleader. C'était rare. Donc cher. Et si ça avait de la valeur, ça pouvait s'acheter, répétait sans cesse sa mère.

Le tout était que personne ne découvre ce qu'il venait de se passer... Sinon, il entendrait surement le Monstre* lui rabâcher les oreilles


*Le monstre Aka Lizzie, la petite soeur de Keith. Surdouée, intelligente, aussi dangereuse que sa mère. Oui, la famille de Keith est une famille où les hommes font le meilleur choix quand ils ne s'interposent pas dans une dispute mère-fille.

► Afficher spoiler
Navré pour cet aparté navrant, c'était pour rectifier quelques détails de dernière minute^^
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Octobre 2016, 04:51 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur
Aussi agaçante qu'une guêpe, la subtilité d'un char d'assaut en plus.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1166
Pour Kola, c'était une bien molle matinée. À vrai dire préciser que c'était le matin suffisait déjà à transmettre cette information tant la fée n'était pas vraiment la plus énergique lorsque ça concernait les premières heures du jour. Ce qui pouvait assez facilement s'étendre jusqu'à la première moitié de la journée dans son ensemble. Appelez ça du jetlag intergalactique mais même après du temps passé sur Terre, elle ne s'était jamais vraiment habituée au rythme des locaux. Faut dire que la rotation plus rapide de sa planète natale impliquait des journées, et donc des nuits, moins longues. Et que donc ses nuits terriennes, incapable qu'elle était de les subir dans toute leur interminable longueur au fond d'un lit à recenser des bovidés en fuite (elle n'avait jamais bien saisis l'idée exacte), elle les passait surtout devant la TV. Surtout devant des programmes stimulant et son imagination et son intellect. Du téléachat principalement. En effet, quand on vient d'une espèce pour laquelle considérer la culture comme inexistante est déjà un euphémisme et que le mot d'euphémisme lui-même est un concept déjà bien trop littéraire pour être connu par cette même espèce, ben la culture terrienne ça fait un choc. Alors pour Kola, la moindre incitation à la consommation créée par sa planète d'accueil, c'était déjà une belle forme d'expression artistique.

Du coup pour la faire simple, et comme tout bon lycéen qui se respecte, Kola avait clairement plus envie de pioncer que d'être au lycée. Surtout, elle alternait durant la journée entre des cycles de sur-activité et de non-activité. Là c'était la deuxième catégorie. Ce qui laissait à peu près encore une demi-heure aux autres pour émerger avant qu'elle-même ne les y force. Brutalement, bruyamment et complètement.

Visuellement, ça se traduisait par un amas de métal coloré d'une soixantaine de centimètres volant à hauteur de tête dans un ronronnement sourd et dont l'affichage numérique de la visière était réglé sur les paramètres par défaut du mode « matin » :

{-_-}

Avec le temps, un observateur suffisamment curieux, attentif et, d'aucuns ajouteraient, qui n'aurait quand même pas grand chose à foutre de ses journées, pourrait répertorier les quelques stimuli capables de sortir Kola de ses phases de torpeur. Ils sont peu, mais ils sont efficaces. L'un de ces stimuli est réalisé par l'apparition dans le champ de vision d'une tête connue de catégorie « drôle à ennuyer ». Dans un exemple purement hypothétique, cette tête pourrait appartenir à quelqu'un (pourquoi pas après tout). Et de manière toute aussi hypothétique, ce quelqu'un pourrait être Praséodyme. Il est à noter que, selon la classification que la fée attribue à chaque personne ayant la (mal)chance de partager le même environnement social qu'elle, être simplement considéré comme « drôle à ennuyer » pour quelqu'un comme Praséodyme c'est être étonnamment bien classé. Ce qui expliquait que Kola ne la gratifia que d'une lourde tape dans le dos plutôt que de toute autre possibilité figurant dans le large éventail de sévices appropriés pour qui choisit de réviser, et avec plaisir qui plus est, de si bon matin.

Mais même avec les meilleures intentions du monde, il fallait être capable de reconnaître lorsque les conséquences d'une action dépassait les limites. Il ne tenait alors qu'au responsable de faire preuve d'humilité et de contrition afin d'apaiser toute source de conflit. C'est pourquoi, à la vue d'une Praséodyme fermement encastrée dans un mur, Kola s'approcha vivement afin de s'excuser platement :

« Ah ah ah ah ah ! Un caillou qu'essaye de fusionner avec du béton ! »

Suivi d'encore plus de rires bruyants d'une fée maintenant bien réveillée. Une question de stimuli qu'on vous dit !

Mais l'arrivée inopinée du professeur ainsi que l'apparente difficulté pour sa victime de s'extirper de sa prison interrompirent Kola dans ses activités matinales. De manière purement altruiste, la fée vint donc en aide à sa camarade afin de la sortir d'une situation dont elle n'était clairement pas responsable. L’attrapant par une jambe, elle tira un bon coup afin d'arracher Praséodyme au mur. Ainsi que quelques petits morceaux dudit mur qui suivirent la Golem. Ou en tout cas elle espérait que ça venait du mur.

Une petite (vraiment cette fois) tape sur la tête de Praséodyme plus tard et Kola allait prendre sa place au fond de la salle, la plus proche possible du radiateur. Des xénologues pourraient faire l'hypothèse qu'il s'agissait là d'un simple réflexe inné de rechercher la chaleur pour un individu dont la race a longtemps survécu grâce à la chaleur souterraine de sa planète. Plus probablement, c'était surtout une tradition inconsciente suivie par tout lycéen un brin démotivé. Puis, assise en tailleur sur sa table et le sujet de la leçon à venir étant annoncé, la visière de la fée changea pour refléter subtilement son avis sur la façon dont elle envisageait la prochaine heure : {Zzz}.

Edité : 31 Octobre 2016, 02:36 par CAThanatos
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Octobre 2016, 15:04 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur
Maître du jeu

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 9582
Praséo, après avoir eu l'occasion de longuement flirter avec son mur, en fut douloureusement séparée avec l'aide de Kola.

La leçon commença et sembla durer des heures. Alors qu'elle n'en dura qu'une. Le ton monocorde de leur professeur et les informations absurdement précises ôtaient tout intérêt fugace qui aurait pu être suscité chez l'adolescent normal. Bien sûr, avec des extraterrestres, le terme perdait un peu de son intérêt, mais force est de constater que les seuls à faire gaffe à la leçon n'étaient pas de cette planète. Et encore, ce n'était que quelques-uns d'entre eux.

Enfin, la cloche sonna, le cours se termina, Herrbär vous laissa sortir pour vous diriger vers votre prochain cours, à l'étage supérieur. C'était math pour une heure et ensuite il faudrait aller au gymnase pour deux heures de sport.

► Afficher spoiler
Je vous laisse aller en math, prenez votre temps .. mais arrivez avant la prochaine sonnerie quand même.
Sauf si vous avez déjà prévu de sécher les cours.
Mais ça m'arrangerait que vous soyez encore groupés pour un peu plus d'une heure. ^^
Haut
 Profil  
 
×1 Message Publié : 28 Octobre 2016, 19:05 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur
Ou Praséo pour les allergiques aux protocoles

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4336
Sans le savoir, Praséo venait de goûter à une sensation semblable à celle ressentie par les terriennes durant leur première épilation à la cire. Quel veinard ce Golem tout de même ; Faute d'avoir du mal à prendre ses marques, elle avait laissé sa propre marque grâce à l'aimable (?) intervention du coup de Kola.

En plus ça lui rappelait la maison, ce petit côté contondant. Quelle sublime attention !

Tellement que l'alien en vert, encore sonnée, n'en trouva pas ses mots lorsque la Kosfa, dans sa grande mansuétude (surement) , la gratifia d'une nouvelle tape derrière la tête afin de la faire revenir à la réalité. Une partie de l'unité Préséodyme souhaitait vivement remercier la fée cosmique pour son action sympathique (mouais...) , puisque l'une des premières choses importantes que l'être de Corindon avait apprise en arrivant sur Terre était de faire preuve de "courtoisie" , de "gratitude" ou de "politesse" lorsqu'on vous aidait à vous tirer d'un mauvais pas mais, certainement à cause d'un bug* digne de la dimension N°404, la seule réaction corporelle que Praséo arriva à exprimer à l'égard du bourdon armuré consista à la fixer d'un regard aussi énergisant... que crépitant d'un genre d'électricité !

De la colère vous dites ? Naaaaon... juste le résultat malheureux, pouvant porter à quiproquo, de sa méconnaissance quasi-absolue envers les "mots magiques" . Mais si vous savez, ceux qu'on emploie pour ainsi dire jamais lorsqu'on fait partie d'un des corps militaires les plus redoutés de sa galaxie !
La Kola armée jusqu'aux dents pouvait comprendre ça, pas vrai ? Non ? Oh... Tant pis.

Car le mal, s'il y en avait, était déjà fait.

Quoique le cours de Monsieur Herrbär faisait bonne diversion dans son genre... En effet, autant le Praséodyme appréciait la plupart des cours au point d'en enregistrer chaque bribe afin de pouvoir les étudier plus tard, autant là il n'avait guère tenu dix minutes et avait lui aussi fini par rejoindre le camp de ceux qui préféraient préserver leur bande passante. Ou leur santé mentale, au choix. Toujours est-il qu'un bref coup d’œil périphérique conforta la Golem dans l'idée qu'elle faisait partie de la moyenne haute des élèves ayant craqué avant l'heure.
Fort heureusement l'heure en question daigna enfin sonner, signalant ainsi la libération de toute la classe vers un autre apprentissage que l'alien à la pierre espérait moins lourd à supporter pour les paupières.

Toute la classe ? Non, car une fée cosmique endormie résistait encore et toujours à la cloche envahissante ! Il fallait alors l'aider elle aussi, sinon elle serait en retard pour la suite du programme scolaire et ce serait horrible ! Mais comment faire ?

Hé mais... pourquoi les mains mécaniques de la Praséo se mirent à se mouvoir tout en provoquant des espèces de bruits de cliquetis ? Oh tiens un rayon tracteur, que voilà une surprise ! Même qu'il s'activa pour viser "malencontreusement" Kola et que, comble du hasard et de la solidarité, cette dernière s'incrusta violemment juste à côté de l'empreinte en négatif précédemment laissée par l'extra-terrestre Corindonnite.

« Bon cycle de jour à toi aussi la Kola ! »

L'unité Praséodyme C0P-59-CUT-4227 arborait un sourire dit de l'éternel ravi de la crèche, ce qui rajoutait à ses propos une certaine... candeur ? Ouais pourquoi pas.

► Afficher spoiler
* Un genre de gros papillon au moins aussi teigneux que Kola, que de points communs dites-donc !

1 dé effacé.

Edité : 28 Octobre 2016, 22:24 par Magus
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Octobre 2016, 22:02 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur
That's rude, dude.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 17187
La némésis ultime. Le Charybde de sa Scylla. Le cours de math. Keith avait fait preuve d'énormes progrès dans cette matière... Enfin, progrès. Il s'était amélioré, dans le sens où déjà, il était présent en cours désormais, pour cause de stratagème maternel déloyal et s'efforçait de prendre des notes pour quand même réussir à maintenir son train de vie. Darwin aurait été admiratif de la capacité à Keith a tout faire pour maintenir sa black mastercard en vie...

Et puis, les filles aimaient les types intelligents et les maths, c'était le summum de l'intelligence.

*Sa mère ayant décidé de ne lui laisser comme argent de poche que le résultat de calculs divers et variés et invariablement compliqué. Ce qui, forcément après une semaine à être obligé de manger à la cantine, ne peut que motiver à l'assiduité en cours.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Octobre 2016, 00:27 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1929
Vî alors bon... d'accord, pour Na'àh Na Zafi-Rhââ Zinh' Dra Mo' Rhàà, enfin aheum... Naàna en ces lieux hmmm ?, l'Air Beeerhh pour sûr, c'était vraiment l'... le.. contre exemple de ce qu'on devrait demander à un enseignant (sauf le look, pour ça il était le bien plus pire que les autres). L'Ott'r'man du 17e ne trouva aucune "matérialisation" en ces vaines tentatives de description... d'un monotone à faire bailler de concert les deux têtes d'une brahmine.
La z'ailée étudiante mit quelques temps à trouver l'orthographe exacte en commençant par auto-ments pour réorienter son tricordeur vers différentes bases de données sur liste en boule, et tombant par les hasards de la navigation virtuelle sur l'holo' d'une sculpture réfléchissante lui renvoyant son image, cela lui permit de se refaire une beauté... retrouvant une fonction utilitaire à cette heure perdue.
Heureusement, après, y'avait math ! Ça la détendra...
de guetter quand le prof commettra une bourde dans ses démo's...
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 31 Octobre 2016, 04:39 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur
Aussi agaçante qu'une guêpe, la subtilité d'un char d'assaut en plus.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1166
Le cours s'était situé au niveau maximum d'ennui par rapport à ce que Kola avait pu imaginer. Voire même plus. A tel point que même discuter avec des camarades avoisinant n'était pas suffisant pour combattre l'atmosphère de langueur générale. Bizarrement, la fée n'avait pas d'à priori négatifs vis-à-vis d'une matière comme l'histoire. Elle y trouvait un intérêt et parfois même, et ce contrairement à l'énorme majorité des autres matières enseignées, une utilité. Certes, le tout pouvait sans doute être présenté de manière un poil plus ludique et en passant un peu plus vite sur les sujets les moins intéressants. Surtout étant donné combien l'histoire terrienne était riche en guerres et conflits (même si, pour des raisons qui échappaient à la fée, seules les guerres entre terriens étaient mentionnées dans ces cours. Pour le reste, la télévision paraissait prendre le relai). Mais aujourd'hui il semblait faire consensus général même parmi ses camarades les moins tournés vers les choses de la guerre que la leçon avait un intérêt encore plus limité que d'habitude. Aussi Kola avait-elle fait le choix de profiter de la monotonie sonore du cours pour pioncer un coup.

Jusqu'à ce qu'on l'en dérange d'une manière somme toute à peine plus violente qu'un réveil matin classique. La première hypothèse de son esprit encore embrumé pour expliquer le choc qu'elle venait de subir était qu'elle avait encore activé ses canons pendant son sommeil. C'était à vrai dire chose assez courante chez les Kosfas, phénomène continuant parfois jusqu'à l'adolescence et même chez certains adultes, et était sur sa planète une des premières causes de décès chez les moins de 16 ans. Et leur famille. Mais se rendant bien vite compte que ça n'était pas le cas (et heureusement parce que c'était un peu la honte quand même), une seconde hypothèse se forma dans son esprit : elle était attaquée ! Ni une ni deux, les réflexes prirent le pas sur le reste et, s'écartant du mur qui l'avait si gentiment accueillie, elle se prépara à répliquer. 4 petites trappes s'ouvrirent alors dans un claquement sec dans le dos de son armure, prêtes à déverser des festivités explosives.

Puis, elle put apercevoir que seul Praséodyme se tenait devant elle et ce qui signifiait donc, en toute logique, qu'était responsable de cette agression (c'était peut-être faire là un raccourci un peu rapide. D'un autre côté tout le monde sait que les raccourcis c'est plutôt pratique). Une Praséodyme à l'air niais et ne représentant apparemment aucun danger immédiat. Kola put donc réévaluer la situation et modifier sa façon d'y répondre en conséquence. 4 trappes supplémentaires s'ouvrirent dans son dos et petit un canon fit son apparition sur son épaule. Parallèlement, sa visière trahissait des sentiments ambigus : { }

« T'as trois secondes pour m'expliquer pourquoi je devrais pas t'atomiser. »

Beaucoup sur sa planète jugerait sans doute qu'elle faisait preuve là de retenue excessive et déplacée.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 31 Octobre 2016, 13:47 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur
Ou Praséo pour les allergiques aux protocoles

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4336
« Non... Non non non non ! Mais enfin qu'est-ce qu'il te prend ? Je n'ai fait qu'appliquer le rituel de salutations selon les Kosfas que j'avais lu sur l'Universal Codex...enfin... et... Euh...Je me suis trompé de page ? »

Les canons braqués sa personne rendirent cette question carrément rhétorique. Lui qui pensait bien faire... Ce qui n'aurait pas été très grave si seulement Praséo n'aurait commis plusieurs erreurs mauvaises pour son intégrité physique : celle d'avoir arboré un air jugé trop joyeux (et donc forcément haineux) devant une fée guerrière, celle de ne pas se retrouver dos à la sortie en ce moment même et surtout, surtout, celle de ne pas avoir son laser à portée de main alors quiconque aspirant à sa survie savait ça !

Et la le temps de sortir son ZAP, l'unité Praséodyme se retrouverait sûrement à l'échelle d'une poussière moléculaire. Parce qu'il paraît que même les "corps" des Golems de Corindon ne supportent que très moyennement les greffes forcées réalisées à coups d'ogives nucléaires.
Puis les trois secondes imposées par la Kola s'étaient écoulées alors que l'alien verdâtre n'avait que bredouillé de vagues excuses.

Nouvelle... Et dernière erreur ?

Si elle pouvait transpirer à grosses gouttes, pour sur que Praséo serait déjà en train de le faire à l'heure qu'il est. Mais ses genoux tremblants procuraient une bonne indication quand à son état de stress actuel. Elle se voyait déjà désintégrée lorsque des lycéens, qui allaient sûrement en cours de math, passèrent dans le couloir d'à côté à coups de musiques humaines tonitruantes. Le Praséodyme eut alors une idée qu'il expliqua à toute vitesse avant que la guêpe en armure ne mette sa menace atomique à exécution.

« Attend-tend-tends je sais ! Et si pour réparer mon erreur je te fabrique un petit quelque chose pour t'aider à rythmer tes journées, une bricole du genre d'ordre bruyamment musical ? A condition que tu me laisse tranquille pour que je te fasse ça bien sûr, ça va de soi...  »

Kola ayant déjà fait preuve d'un certain (et souvent brutal) intérêt pour ses gadgets, l'unité Praséodyme avait peut-être une chance de s'en tirer sans trop de bobos. Et si ce n'était pas le cas et bien... Elle avait déjà fermé ce qu'il lui servait de yeux pour s'aider mentalement à encaisser d'éventuelles frappes tactiques.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 31 Octobre 2016, 16:46 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur
Aussi agaçante qu'une guêpe, la subtilité d'un char d'assaut en plus.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1166
Tandis que Praséodyme se répandait en excuses et tremblements, Kola continuait de la fixer de toute sa hauteur. Si elle mesurait 2 mètres de haut en tout cas. Mais il fallait reconnaître que pour ça des réacteurs dorsaux c'était plutôt pratique. D'autant plus que dans le cas actuel, ça avait l'air de particulièrement bien marcher. Et même si Kola n'était que moyennement convaincue par les explications de la Golem et que, convaincue ou non, ça ne suffisait de toute façon pas pour laisser couler le geste de cette dernière à son encontre, elle était satisfaite de voir que ses méthodes d'intimidation les plus classiques semblaient être toujours efficaces.

Ce qui ne l'aurait habituellement pas empêché d'organiser une rencontre entre le visage de l'impertinent et toute surface solide (ou non) avoisinante. Question de tradition. Mais un précédent échange explosif avec la Golem lui avait permis de considérer Praséo autrement que comme une victime standard. Il était même question que la fée lui épargnât les festivités d'usages qui incombaient normalement à qui choisissait d'être à la fois nouveau, un nerd et d'afficher un sourire ravi la moitié du temps. Et puis voila qu'elle lui proposait maintenant ses services afin de tuner un peu son armure. Bon c'était pas pour rajouter une arme mais elle avait pu maintes fois se rendre compte que la musique pouvait s'avérer être tout à fait redoutable selon l'utilisation qu'on en faisait. Et surtout, avec le temps passé sur Terre, elle avait fini par comprendre qu'un moyen de se faire respecter autre que la violence physique était d'avoir l'air cool. Elle avait aussi capté que pour des Terriens, peu de choses étaient apparemment plus cool que de se laisser volontairement attaquer les oreilles à coup d'ondes sonores. Alors si elle aussi pouvait accéder à cette technologie, pourquoi pas.

Malgré tout, elle ne pouvait ignorer le plaisir pervers qu'elle ressentait de laisser le Golem stresser encore un moment à probablement se demander si elle terminerait la journée avec le même compte d'appendices qu'au début. Aussi sa visière reflèta-t-elle qu'elle réfléchissait intensément à l'offre de sa camarade quand bien même sa décision était déjà faite : {...}.

Avant que plus rien ne s'y afficha et que chacune de ses armes s'en retourna à l'intérieur de son armure tandis qu'elle annonçait son verdict :

« On se retrouve en maths. »

Elle s'éloigna alors en volant et se rendit dans le couloir prenant la direction du cours de maths. Et bousculant au passage quiconque ne trouverait pas justicieux de s'écarter de son chemin.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 31 Octobre 2016, 20:08 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur
Ou Praséo pour les allergiques aux protocoles

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4336
Je désobstrue mes sphères de vision... non pas tout de suite. Là ? Et pourquoi j'entends plein de clics ? Allez j'ouvre on verra bien.

Praséo ouvrit un œil, puis l'autre, pour ensuite découvrir que Kola avait décidé de partir, et surtout de la laisser partir, sans appuyer sur la moindre gâchette. Il estimait s'en tirer à très bon compte car lorsqu'on commettait une erreur d'appréciation de cet acabit chez les Golems, et bien c'était un coup à visiter la stratosphère... en aller simple !

Lui restait maintenant à aller en cours de math, à survivre à celui de sport, puis à commencer à réfléchir à la création d'un diffuseur de sons qui conviendrait aux exigences de la fée nucléaire, une invention jamais créée de ses mains jusqu'à présent... Néanmoins, tout cela lui laissait un peu de répit avant le prochain face à face avec la Kosfa.

Ah et quitte à se diriger vers la prochaine séance de leçons, l'unité Praséodyme songea à quelques fonctions sympathiques qu'elle pourrait intégrer à sa future création car même lorsque ce n'était pas pour son usage personnel, l'être de Corindon mettait un point d'honneur à ce que ses "jouets" marquent les esprits !

Edité : 02 Novembre 2016, 12:19 par Magus
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 31 Octobre 2016, 23:24 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur
Maître du jeu

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 9582
Cette "interaction sociale inter-espèce" s'étant conclue sur un accord, une salle appartenant aux pouvoirs publics restée intacte et surtout aucun blessé, c'est le moment que choisit la cloche pour retentir à nouveau et signaler le début de la nouvelle heure.

Praséo courut pour rejoindre la salle avant la fin de la sonnerie et réussit à se faufiler avant que la prof ne ferme la porte, sous les regards goguenards des autres élèves. Bien sûr que Keith, Kola et Naana étaient déjà là. Ils étaient sérieux, eux.

Aujourd'hui on revoyait les dérivées, en prévision des cours sur les primitives de la semaine prochaine. La prof était plus intéressante à suivre que son collégue, ce qui ne relevait pas de l'exploit.
Le cours se termina et débuta la pause, mais les lycéens qu'étaient PKKN n'avaient pas vraiment le temps d'en profiter s'ils voulaient arriver en EPS à temps.

C'est par la coïncidence la plus parfaite que les quatre personnes nous intéressant dans cette histoire se trouvaient groupées et se dirigeaient vers le gymnase qu'alors se posa devant eux un vaisseau spatial et qu'en descendit un personnage sans nez, aux longs bras et à l'aspect définitivement alien.

Il promena son regard sur l'audience à n'en pas douter épatée par son arrivée pleine de prestance - et son atterrissage qui aurait pu facilement bousculer quelqu'un vu la vitesse à laquelle il est arrivée et il a eu de la chance qu'il n'y avait personne à cet endroit-là le bougre - et, après avoir vu ce qu'il cherchait, s'adressa à la fée nucléaire :
« Es-tu Kola la Kosfa de Shoo-pi ? Je me nomme Maître Hi-Boo, je suis notaire. »


Le vaisseau spatial :
► Afficher spoiler
Image

L'alien en question :
► Afficher spoiler
Image
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 01 Novembre 2016, 16:50 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur
Ou Praséo pour les allergiques aux protocoles

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4336
Validons de suite un cliché propre aux intellos : La Praséodyme adorait les maths.

Qu'elles soient d'origines terriennes ou aliènes, c'était comme si l'être de Corindon redécouvrait sa langue maternelle à chaque cours. Bref, Praséo aurait pu ressortir de sa leçon avec la patate si seulement il ne précédait celui d'EPS car perdre du temps à se forger une musculature, très peu pour elle. Non pas pour se vautrer davantage dans le stéréotype du nerd en affichant haut et fort sa nullité en la matière, mais tout simplement parce que le "corps" d'un Golem n'était qu'en réalité qu'une sorte d'illusion créée par la pierre de celui-ci, et est donc très insensible aux changements de corpulence ou bien à l'importance d'entrer AB-SO-LU-MENT dans un jean taille 38 avant la semaine prochaine.

Tout ça pour dire que le petit nouveau de la classe n'était guère pressé à subir des injonctions consistant à se "bouger les fesses" , ce qui fait qu'il se rendit au cours de sport le plus acceptablement et lentement possible. Le Destin lui donna raison sous la forme d'un atterrissage éclair d'un vaisseau de type massif juste devant son nez : Qui sait sous quelle plaque métallique elle aurait pu se trouver actuellement si seulement elle n'aurait que très légèrement accéléré le pas !
L'unité Praséo n'étant pas la seule à avoir son chemin bloqué par le véhicule spatial, la Golem avait la joie d'avoir une excuse toute trouvée pour arriver au dernier moment et ainsi finir en queue de file pour les futures tortures sportives (yeah) !

Un alien sortit ensuite de la rampe d'accès pour demander... Kola ? Un notaire ? Qu'avait t-elle fait pour mériter ça ? Autant par curiosité que pour commencer à jauger de visu les mesures du futur appareil sonore promis à la fée nucléaire, Praséodyme resta derrière cette dernière tout en commençant à esquisser des lignes en forme d'invention sur son "Tactilovision" (son écran tactile dont les bords étaient délimités par ses doigts métalliques (sauf le pouce afin de pouvoir interagir avec la dalle)) .

Edité : 02 Novembre 2016, 12:21 par Magus
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 01 Novembre 2016, 19:50 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur
Aussi agaçante qu'une guêpe, la subtilité d'un char d'assaut en plus.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1166
Invalidons de suite un cliché propre aux brutes : Kola ne détestait pas les maths.

Bon elle n'y excellait pas non plus et elle avait bien vite compris qu'il était assez malavisé pour sa réputation de paraître trop enthousiaste vis-à-vis de cette matière. Aussi passait-elle néanmoins les cours au fond de la salle sans vraiment prendre de notes (elle trouverait de toute façon bien quelqu'un à qui les "emprunter"). Mais elle suivait malgré tout relativement ce qu'il s'y passait.

Ce qui ne l'empêchait pas d'être excitée d'anticipation à l'idée que le cours de maths s'arrêtât le plus vite possible afin qu'elle puisse aller en sport. Elle ne comprenait d'ailleurs pas bien pourquoi leur emploi du temps n'était pas plus constituté de cette matière. À vrai dire, sur sa planète natale, le plus proche de ce qui se rapprochait d'une école (en tout cas sur le côté coercitif et potentiellement mortel) était dédié uniquement à des activités sportives. Alors même si sur Terre les cours d'EPS n'étaient qu'une version édulcorée et bien trop prudente de ce qu'elle avait connu, c'était toujours mieux que de garder son cul vissé sur une chaise à écouter des profs tout faiblard blablater. Aussi fit-elle connaître de tous son enthousiasme lorsque retentit le signal de rejoindre le cours suivant :

{* ▽ *}« Woooooh ! Spooooort ! »

Avant de voler à pleine vitesse en direction de la porte, puis du couloir, puis du gymnase. Et de se retrouver grossièrement bloquée d'abord par un vaisseau, puis ensuite par un inconnu. Elle aurait bien ignoré tout ça pour continuer son chemin mais elle était restée interdite un moment devant la classe de l'engin spatial. Un jour elle en aurait un comme ça ! Pas que ça lui servirait vraiment étant donné que son espèce avait une approche plus directe des voyages spatiaux. Littéralement puisqu'ils utilisaient une technique à peine plus sophistiquée que celle des hommes-canon terriens pour traverser la galaxie.

Mais voila que le type s'adressait directement à elle. Elle ne savait pas vraiment ce qu'était un notaire mais le type avait pas l'air super fun alors la probabilité qu'il fût venu pour lui reprocher un truc ou l'autre restait assez élevée. À savoir quoi par contre... elle ne se rappelait pas avoir démoli de choses plus grandes qu'une voiture dernièrement alors la mise en scène paraissait un peu excessive. Mais dans le doute elle ne préférait pas prendre de risques. Jetant un rapide coup d'oeil autour d'elle, elle pointa du doigt Naana en affichant sa poker face la plus convaincante (ce qui dans son cas consistait tout simplement à ne rien afficher sur sa visière) :

« Nope ! C'est elle ! »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Novembre 2016, 20:13 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1929
Bah ? Naana leva un blanc sourcil circonspect à la cavalière -et erronée- déclaration de leur trublion (y'a pas de féminin) en sa manifeste tentative d'échapper aux autorités -de toute(s) sorte(s)-.
Malgré la grossièreté de l'intervenant, qui allait les mettre en retard pour le meilleur moment de la journée où, non content(e) de se dépenser physiquement pour éliminer les surplus glucidiques et caloriques d'une "bonne" alimentation terrienne, l'on avait largement le temps de collecter et diffuser toutes les histoires de c... heum... de filles -et de garçons !- en pépiant joyeusement du moment qu'on avait suffisamment de souffle et qu'on était pas le jour du water-polo... malgré cette intervention incongrue, donc, la vulcaine à l'esprit affûté rétorqua avec un flegme bluffant et la voix suave d'une hôtesse d'accueil du Cosmic Sheraton :

« Plus précisément, je suis son agent. Na'àh Na Zafi-Rhââ Zinh' Dra Mo' Rhàà de Plasma 4. Pour toute transaction, vous pouvez passer par moi... Damoiselle la Kosfa de Shoo-pi a un agenda extrêmement chargé et laisse souvent traîner un clone pour faire diversion. Je vois que votre véhicule a une protection atmosphérique en polycarbonate bi-chromé du dernier hi-tech, c'est pas de la troisième main payée en dataris, ça, alors j'imagine que l'affaire qui vous amène est suffisamment importante pour que l'on puisse vous accorder quelques minutes... vous nous déposerez sur le terrain pour rattraper notre retard : ça va en faire bisquer plus d'un(e)...
Dites, vous avez le nouvel injecteur quintaphasé d'antimat'... vous devez faire plus de dix parsec's (soit 960 939 420 213 600 000/π m/s) en pointe ? »


L'anasal tout fripé devait bien voir que les yeux argentés brillaient d'un éclat inhabituel à cette remarque... l'équivalent d'un "WOAAAHH !" avec au moins deux trémas tandis que la grande aux oreilles pointues laissait enfin le scoubidoo -euh- le métriboo en placer une...
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Novembre 2016, 00:41 
Hors-ligne Maître du jeu
Avatar de l’utilisateur
Maître du jeu

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 9582
Le notaire avait plissé les yeux, signe universel qu'on "ne la lui fait pas à lui", lorsque Kola avait tenté de détourner la faute sur sa voisine. Il allait parler pour le signifier quand Naana entama son tour de piste. Un spectacle assez impressionnant à voir et surtout à entendre, auquel le pauvre homme eut du mal à répondre.
« Euh oui euh .. c'est exact. Vous avez l’œil mademoiselle .. madame ? Euhrm eurhm.
Mais .. nous avons des affaires bien plus importantes à traiter, oui.

Votre cliente, Kola de Shoo-pi, vient d'hériter du vaisseau Mangetout de son cousin Boom. De Shoo-pi également. Aux commandes de ce véhicule, Monsieur Boom a gagné plusieurs fois la course Astro'In'Pact. Mais notre client a disparu et ses volontés désignent Madamoiselle Kola comme la destinatrice du véhicule. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Novembre 2016, 01:08 
Hors-ligne Magicien
Avatar de l’utilisateur
Ou Praséo pour les allergiques aux protocoles

Inscription : Nov 2013
Message(s) : 4336
Tout à son art, Préséodyme ne daigna même pas détourner le regard de son écran pour s’intéresser au manège de la Kola et de la représentante Vulcaine... jusqu'à ce que le Maitre Hi-Boo ne mentionne l'héritage de la fée.
Et encore... le Golem ne leva les yeux de son bel écran que quelques secondes, un temps largement suffisant afin de réaliser quelques menues recherches -dont les fruits de celles-ci s'affichèrent sur sa visière rien que pour ses belles sphères oculaires- pour finalement s'exclamer avec des étoiles dans les rétines :

« La chaaaaaance !!! »

Avant de retourner sur ses plans en grommelant à peine intérieurement des propos médisants sur le cul bordé de nouilles de certaines Kosfas ou leur manque de culture flagrant à propos d'activités improductives mais qui leur permet paradoxalement d'obtenir des belles mécaniques alors que son vaisseau à Praséo il accusait sacrément le poids de l'usure et que c'était pas juste d'abord sans compter que la Kola ne saura même pas quoi en faire puisqu'elle vole déjà et que du coup c'était trop gâcher. En gros.

Pour reprendre un terme branché, elle était over-jalouse quoi.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Novembre 2016, 16:01 
Hors-ligne Nécromancien
Avatar de l’utilisateur
Aussi agaçante qu'une guêpe, la subtilité d'un char d'assaut en plus.

Inscription : Oct 2013
Message(s) : 1166
{* ▽ *} (bis)

Franchement, la journée était pas dégueu pour le moment. Voila qu'elle venait d'hériter un vaisseau ! Bon elle n'avait pas vraiment tout de suivi de la tractation. Déjà elle n'avait pas compris la moitié de ce qu'avait déblatéré Naana. Kola n'appréciait d'ailleurs que moyennement la cheerleader. Elle parlait trop, trop vite, trop souvent et avec des mots trop compliqués. En plus elle était sexy ce qui, au moins dans les lycées terriens, semblait être d'importance lorsque l'on aspirait à devenir l'alpha. Mais parmi ce qu'elle avait pu comprendre dans le flot ininterrompu de la Vulcaine, il semblait que la fée disposait maintenant d'un agent. Elle n'étais pas bien clair sur ce que ça impliquait en pratique mais dans sa tête ça correspondait un peu à un genre de larbin alors elle n'allait pas s'en plaindre. Pas tout de suite en tout cas.

Ce qui était déjà plus étrange était ce fameux "cousin Boom". Déjà, parce que les Kosfas n'utilisant pas de noms sur leur planète, il lui était difficile de comprendre à qui le notaire faisait allusion. Ensuite, parce que le concept de famille était chez sa race très différent de celui des terriens. Il était courant qu'une fratrie soit composée d'une bonne dizaine d'individus et rare que les parents s'occupent de leur propre progéniture. On n'était donc pas vraiment dans le protoype même de la famille nucléaire. Alors autant dire que des cousins, la fée en avait... un certain nombre. Elle se rappelait néanmoins d'un proche qui avait quitté la colonie pour se lancer dans une activité pour laquelle elle n'avait que peu de considérations donc il n'était pas improbable qu'il s'agisse de courses de vaisseaux. Sa colonie faisant partie de celles parmi les Kosfas où on cherchait à différencier les champs d'activité, une telle initiative avait d'ailleurs été vivement encouragée et même célébrée. Ce qui n'avait fait que renforcer le ressentiment de Kola.

Mais la fée n'était pas du genre à s'enfermer dans le passé, surtout quand celui était constitué de significativement moins de vaisseaux gracieusement légués que le présent. Aussi essaya-t-elle d'apparaître attristée par la disparition de son cousin (ce qui constrastait avec sa visière qui n'avait pas changé depuis l'annonce de la nouvelle) :

« Ah oui, cousin Boom...
C'est ça mon vaisseau ? »


Avant de se précipiter à l'intérieur du vaisseau avec lequel le notaire était arrivé.
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 602 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 31  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL