Nous sommes actuellement le 11 Décembre 2019, 04:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 21 Février 2016, 21:32 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur
Mère Supérieure de l'hospice du culte de Hala.

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
La Mère supérieure ne sembla pas se formaliser négativement des remarques des deux Gardes.

« Les échecs rencontrés jusqu'à présent concernaient la résistance de la famille humaine uniquement, et parce que nous sommes restés... civils. Ou en tout cas c'est ce que j'avais demandé à Tancard. Disons, quoi qu'il en soit, que jusqu'ici nous n'avons pas voulu ajouter du chaos au chaos en usant à notre tour de sorcellerie dans cette affaire.

Sur ce point, donc, je ne doute pas que deux membres de la Garde d'élite du duché ne soient en mesure de venir à bout de leurs résistances. C'est plutôt pour ce qui est d'entrer en contact avec l'enfant que je m'inquiète. S'il manifestait son pouvoir de façon chaotique, pouvez-vous m'assurer que vous seriez en mesure de contenir cela, et d'assurer la sécurité de chacun -- je le répète, Y COMPRIS, et peut-être même D'ABORD, du caliban lui-même --, sans nul besoin d'un Sorcier ou d'une Sorcière, même s'il ou elle ne vous accompagne qu'en soutien et en retrait ?

Comprenez, sans vouloir vous non plus vous offenser, que nous acceptons avec contentement l'aide de la Garde dans cette affaire, et que nous accueillerions avec gratitude une résolution heureuse grâce à votre intervention ; mais que nous ne comptions pas sur cette intervention initialement, et pourrions vraisemblablement nous en passer. Seulement, cette affaire a déjà bien trop troublé l'ordre public, et il est probable que les moyens auxquels nous pourrions avoir recours de notre côté... n'arrangent pas cela. Je conçois que votre priorité soit d'éviter du désordre en ville ; notre priorité va au-delà et concerne avant tout le bien-être et l'éducation de cet enfant, pour son propre bien et celui de tous. Ma proposition de vous faire accompagner par un membre de l'Église ne vise qu'à mettre au mieux les compétences de chacun au service de la résolution de cette triste histoire. »

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 23 Février 2016, 10:59 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Les propos de la dame Anthéa firent réalisé une nouvelle fois à Erirn qu'il n'était pas un fin stratège et que sa nature de tête-brûlées l’empêchait de voir toutes les voies possible menant à l'exécution d'un plan. Cependant il avait appris à admettre ses tords et oublia son idée de départ.

« Il est vrai que nous nous sommes invités de notre propre chef et il serait malpoli de vous imposé notre plan d'action. Plan qui, comme vous le précisez, mérite d'être élaboré soigneusement pour le bien de tous. Votre sagesse vous honore Dame Anthéa et, d'un autre côté, m'ouvre les yeux. »

Le garde se tourna vers son confrère lui signifiant qu'il était d'accord avec la Mère Sorcière.

« Peut être ce disciple sera-t-il d'une aide précieuse, et si, au contraire il s'avère inutile, nous n'aurons courus aucun risque superflus. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Mars 2016, 19:36 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
« Ça va pour moi. » acquiesça son collège, avant de préciser à destination de la Supérieure : « Sans vouloir offenser personne, évitez juste de nous faire escorter par Tancard. Je veux dire, il est gentil, hein, mais pour la négociation -- enfin vous l'avez déjà envoyé sur place et vous avez vu ce que ça a donné... »

La Mère Anthéa se contenta de répondre par un discret sourire à cette dernière remarque. Elle agita une petite clochette, et quelques instants plus tard un acolyte apparut à la porte.

« Voulez-vous bien aller chercher Joran et le prier de venir ici ? J'aurais une mission à lui confier. »

L'acolyte s'inclina rapidement et disparut encore plus prestement.

« Je crois que l'homme auquel je pense vous donnera amplement satisfaction, qu'il s'agisse de rester en retrait ou d'intervenir. Maître Silf, je ne pense pas que vous ayez déjà rencontré Joran Vallerie ? Il est discret... peu expansif, pourrait-on dire... mais très doué, je peux vous l'assurer. »

Quelques minutes plus tard, le Sorcier fit son apparition. C'était un homme aux traits et à l'allure austères, les cheveux coupés courts et aussi noirs que son habit sacerdotal. La Mère Supérieure lui indiqua ce qu'on attendait de lui. Il devait déjà être au courant de la situation à la Rue Troine car elle n'eut pas besoin de rentrer dans les détails sur ce point, se contentant de lui dire quel rôle il avait à jouer en la circonstance : n'être là qu'en appoint des deux Gardes, n'agir qu'à leur demande ou en cas de nécessité expresse. Visiblement économe de ses mots, il accepta de la plus lapidaire façon, et ce furent bientôt trois silhouettes enveloppées de noir - les deux membres de la Garde d'Ombre et le Sorcier - qui quittèrent l'hospice et s'engagèrent d'un pas vif dans les misérables ruelles, à destination du quartier plus favorisé où se trouvait la Rue Troine. Le squelette de Silf qui les avait attendus s'engagea aussitôt dans leur sillage, et Joran Vallerie ne fit aucune remarque à ce sujet.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Mars 2016, 17:00 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Brisant le silence macabre de leur marche, Erirn décida d'interroger le sorcier sur les risques qu'ils pouvaient courir.

« Dites, Joran, à quel genre de manifestation chaotique ce cher caliban pourrait-il nous exposé ? »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 07 Mars 2016, 22:28 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur
Sorcier du culte de Hala.

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
Le Sorcier sembla être tiré de ses pensées par la question d'Erirn, mais ne se pressa pas de répondre. Quand il le fit, il énonça lentement, de sa voix componctueuse, et étrangement à la fois nasale et grave :

« Cela est difficile à dire tant que nous n'aurons pas rencontré l'enfant... Nous ne savons rien non plus des situations qui ont pu engendrer ou alimenter les phénomènes dont les habitants de la rue ont été témoins... Ceux-ci n'ont rien eu de véritablement dangereux pour le moment, ce qui pourrait être considéré comme rassurant. Néanmoins ils sont le signe d'un pouvoir incontrôlé, et cela n'est jamais bon signe... »

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
×1 Message Publié : 17 Mars 2016, 23:00 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
A quoi m'attendais je ?

Un léger soupire s'échappa du visage grimaçant d'Erirn. Le manque d'information sur les dangers possibles ne l'aidait pas à planifier une approche audacieuse, au contraire, la prudence allait être de mise lors de l'entrevue. D'une part pour les personnes présentes et d'autres parts pour le voisinage. En effet, les manifestations magiques s'étant déjà répandues dans la rue alors que le caliban était dans une situation "normale", qu'allaient être les conséquences si l'enfant se mettait à paniquer ?

« Bien, dans ce cas, restons prudents, comme prévu. Et si vous estimez devoir agir dans l'intérêt de tous, n'hésitez pas. Mais ça, Dame Anthéa vous l'a surement déjà dit. J'espère tout de même que nous n'en arriverons pas jusque là. »

Le garde pris l'habitude de rester sur ses gardes dans le duché, aussi, par réflexe, il vérifia du coin de l’œil si le groupe singulier n'était pas suivi. Le groupe avait tout pour attirer les regards : deux gardes de l'ombre et un sorcier du culte de Hala, le tout paradant en habits sombres suivit par une armure aussi lourde que bruyante.

► Afficher spoiler
Détection: Commotion lance 1d20+11 et obtient 28 (17)

Pour la forme
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Mars 2016, 20:00 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur
Sorcier du culte de Hala.

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
« J'ai bien compris que mon intervention n'est requise qu'en cas de nécessité... Je resterai à l'arrière-plan dans le cas contraire... » commenta sobrement le Sorcier.


Le groupe, comme le coup d'œil d'Erirn le confirma, ne passait effectivement pas inaperçu. Cependant, la réaction de la plupart des gens était de se détourner et de faire, avec plus ou moins de réussite, comme s'ils n'avaient rien vu. Le tenancier de taverne à la porte de celle-ci tournait brusquement le dos à la rue pour donner des coups de balai sur les marches. Les mendiants fixaient leur sébile au sol sans oser relever les yeux. Un ivrogne, qui tenait, d'une voix pâteuse et inintelligible, grande conversation avec le vide, éprouva le soudain besoin de faire volte-face pour marmonner la suite de ses opinions à destination d'un mur. Une ou deux silhouettes à des fenêtres de maison s'en écartèrent et disparurent à l'intérieur. Seul un enfant resta planté au coin d'une ruelle à fixer le groupe, bouche bée et yeux grands ouverts, jusqu'à ce que sa mère le tire violemment par l'épaule et l'entraîne dans la rue que ne suivait pas les trois hommes et l'armure ambulante.

Personne ne semblait les suivre. En fait, de même que les quelques personnes qu'ils croisaient en sens inverse de leur marche préféraient regarder ailleurs, ceux qui, derrière eux, auraient pu marcher dans la même direction marquaient le pas pour laisser le plus distance de possible entre eux et le sombre groupe.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Mars 2016, 15:59 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Rassuré que personne n'aie la sotte idée de les suivre, Erirn tenta d'en savoir plus sur la situation du sorcier. Il savait peu de chose sur la situation de son compagnon garde mais celle de Joran devait être différente et Erirn n'était pas connu pour contenir sa curiosité aussi voulu il savoir comment le sorcier était entré dans les ordres, depuis quand avait il une affinité avec la magie et ce qu'il pouvait ressentir quand il l'utilisait. Ces questions lui taraudaient l'esprit chaque fois qu'il croisait un sorcier ou quelconque personne disposées à lui répondre sur le sujet hors les bibliothécaires aussi poussiéreux que les ouvrages sur lesquels ils veillent.

« Dites moi, Joran, nous avons encore un peu de temps avant d'arriver, j'aimerais vous poser quelques questions au niveau personnel si ça ne vous ennuie pas, je comprendrais que vous refusiez cependant. »

► Afficher spoiler
@mj : soit on fait un dialogue, soit tu considères que je pose mes questions et tu fais un post de résumé soit, il dit "non" selon Votre convenance.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Mars 2016, 17:38 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
Le Sorcier émit un son qui ressemblait un peu à un grognement surpris. C'était néanmoins suffisant pour que l'enthousiaste jeune Garde y voit une autorisation.


► Afficher spoiler
Tu peux poser toutes tes questions en une fois pour que ce soit plus pratique. Mais ne t'attend pas non plus à ce que Joran soit énormément loquace !

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Mars 2016, 20:46 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Visiblement ravi par l'autorisation du sorcier, Erirn commença avec entrain son interrogatoire. Il debutat en demandant à Joran quand avait il apprit à maitriser la magie et si, comme le caliban, les premières manifestations magiques furent incontrolés voire dangereuses.

Ensuite, il demanda à l'interressé ce qu'il ressentait en utilisant la magie, s'il était parcouru par d'étranges sensations avant de lancer un sort.

A mesure qu'il posait ses questions, l'enthousiasme du jeune garde grandissait visiblement, bien qu'il sache que certains points resteraient probablement sombres. Mais l'idée de lever une miniscule part de ces mystères laissa s'afficher un sourir sur le visage d'Erirn.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Mars 2016, 02:25 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur
Sorcier du culte de Hala.

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
L'excitation d'Erirn n'était guère partagée par son interlocuteur. Le ton sur lequel il répondit tenait de la retenue et de la répugnance, sans qu'il soit toujours facile d'assigner auquel des deux pôles il se rattachait. Néanmoins, le Garde parvint à lui arracher quelques informations.

Non, ses débuts dans la sorcellerie n'avaient rien eu d'incontrôlés, tout au contraire : cela avait été une affaire de discipline, et de patience. Le cas du caliban était complètement exceptionnel. Les pouvoirs qu'il tirait apparemment de sa naissance était sans commune mesure avec ceux d'un mortel ordinaire. N'importe quel humain pouvait, en théorie, être initié aux mystères et usages de ce que les fidèles de Hala appelait "la Toile" ; et les membres de certaines autres races pouvaient même y trouver un peu plus de facilités. Mais quoi qu'il en soit de ce dernier point, la seule voie correcte pour atteindre le but, assura Vallerie, était celle d'un apprentissage extraordinairement exigeant.

Il y avait peu de sensations plus puissantes que celle d'entrer en contact avec la Toile, de ressentir sa présence, et d'être capable de la manipuler. C'était faire un avec le monde, et avec les énergies derrière l'apparence du monde, et les plier à sa volonté. Mais il n'y avait pas, non plus, plus dangereux que de se laisser griser par une telle expérience. Les résultats pouvaient être rien moins qu'abominables. De là la nécessité absolue d'une éducation rigoureuse à ces pratiques.

Sur cet avertissement, le petit groupe parvint à l'entrée de la Rue Troine. Sans qu'on puisse parler de grand luxe, un simple coup d'œil suffisait à confirmer ce que les Gardes savaient déjà par ailleurs : les habitants de la rue et du quartier alentour appartenaient à ce qu'on pouvait commencer à considérer comme la part plutôt aisée de la population la cité. D'un geste, le Sorcier désigna la maison qui les intéressait. C'était une maison à un étage, à l'extérieur bien entretenu, et d'apparence quelque peu cossue. Des jardinières étaient posées devant les fenêtres du rez-de-chaussée, et on accédait à la porte par une petite volée de marches. Joran Vallerie fit un pas en arrière pour laisser les hommes du duc passer devant lui, dans l'attente d'éventuelles instructions.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
×1 Message Publié : 24 Mars 2016, 13:16 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Erirn monta sur la première marche avant de se retourner vers ses deux compagnons avant de leur confié à chacun :

« Silf, je doute que ton ami soit le bienvenu encore une fois. Quant à vous, Joran, suivez nous, vous savez ce que vous avez à faire. »

Le garde termina de gravir les marche et frappa à la porte avant de reculer d'un pas. Ce dernier mouvement lui permettant, dans un premier lieu, de ne pas brusquer leur hôte et, d'une autre part, avoir une vue plus générale sur la bâtisse et ainsi surveiller d'éventuels mouvements aux fenêtres.

► Afficher spoiler
Avec un pas de recul, je ne m'attends pas à un miracle non plus ;)

Détection: Commotion lance 1d20+11 et obtient 17 (6)
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Avril 2016, 22:38 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
Du bruit se fit entendre à l'intérieur ; un pas plutôt pesant descendant un escalier de bois, puis le son d'un verrou que l'on tire. La porte s'ouvrit sur un individu dont Erirn jugea qu'il devait avoir entre quarante et cinquante ans. L'homme était assez grand mais surtout remarquablement corpulent, et visiblement peu content d'être dérangé.

« De quoi s'agit-il encore ?? » tonna-t-il sur un ton énervé en apparaissant sur le seuil.

Mais il se figea aussitôt en se trouvant face à Erirn, bouche bée tandis qu'une soudaine expression d'angoisse prenait possession de son visage pour s'être ainsi adressé à un membre de la Garde d'Ombre du duc.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 17 Mai 2016, 17:52 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Le garde s'étonna du ton que son hôte venait de prendre sans que cela ne l'irrite pour autant. Erirn savait qu'il lui faudrait faire preuve de diplomatie lors de son entretient pour éviter tout débordements inopportuns.

Il s'adressa à l'homme devant lui avec la politesse simbolique de son éducation.

« Bonjour monsieur, je me présente : Erirn Midirgan, Garde d'Ombre du duc ainsi que mon compagnon Silf Morgague. Notre ami ci présent nous accompagne en qualité d'expert. Pourrions-nous entrer ? Une affaire concernant la sécurité du quartier n'est pas à négliger... »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Octobre 2016, 23:01 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
« Me--me--messire... » balbutia d'abord son ventripotent interlocuteur, « c'est... hm-- un honneur de servir un serviteur de notre duc... mais je ne v--vois pas en quoi je pourrais vous être utile... Il n'y a rien ici qui puisse concerner.... »

Il sembla se rembrunir soudain lorsque, étirant sa tête vers l'extérieur, il aperçut l' "ami ci présent", Joran Vallerie. Il enchaîna, sur un ton brusquement un peu plus ferme sous l'apparente obséquiosité.

« Il n'y a ici que moi, ma femme et mon fils. Des gens tout-à-fait ordinaires. »


► Afficher spoiler
Deux jets de détection s'il-te-plaît, un pour l'intérieur de la maison, un pour la rue.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Octobre 2016, 19:38 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
De là où il se trouvait, Erirn pouvait voir l'entrée de la maison derrière l'homme, avec l'escalier d'où il était descendu légèrement sur la droite, et sans doute, directement derrière lui au rez-de-chaussée, ce qui devait être l'accès à la salle à manger. Pour ce qu'il pouvait en voir, l'intérieur correspondait à l'apparence extérieur : cossu à défaut d'être luxueux, avec un mélange d'utilitarisme tirant parti de chaque recoin d'espace (celui-ci étant somme toute relativement restreint) - le Garde pouvait ainsi voir un placard fermé par un cadenas occupant le dessous de l'escalier -, et d'afféterie - plusieurs bibelots d'un goût douteux ornaient les murs, les barreaux de l'escalier, un rebord de petite table.

Une rumeur du côté de la rue détourna cependant vers là l'attention d'Erirn. Quatre individus en armes étaient en train de se frayer un passage dans leur direction. Le Garde d'Ombre les reconnut à leur tenue : c'était des Gudkædes attachés au service du Temple du Législateur. Dans d'autres contrées, ils formaient une véritable milice militaire au service direct du pouvoir. Du fait que le culte du Législateur était la religion du duc, mais non du duché, leur position à Otrante était plus ambivalente. Officiellement, leur rôle était cantonné à assurer la sécurité du Temple et des propriétés qui y étaient rattachés ; cependant, une licence tacite les autorisait à intervenir dans les affaires qui impliquaient le culte. Joran et Silf repérèrent également leur approche et se raidirent. Le visage du halite, en particulier, exprimait une véritable haine.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 06 Novembre 2016, 22:42 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Apercevant les Gudkædes approcher, Erirn laissa s'échappa un soupir d’exaspération avant de se tourner vers le propriétaire de la maison.

« Monsieur, un choix s'impose, eux, ou moi. Oui, je pense qu'ils viennent pour votre fils adoptifs et je doute que le culte se montre aussi charitable que moi... Le temps presse. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 11 Novembre 2016, 20:49 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
Comme en réponse, une légère sensation de vibration parcourut soudain le corps d'Erirn. Non -- ce n'était pas seulement son corps. Le bruit des bibelots de l'entrée de la maison, oscillant légèrement sur leur base, comme si on avait donné un coup de pied silencieux et simultané dans chacun des meubles, et, à l'extérieur, la chute inopinée d'un peu de neige délogée des endroits où elle s'était accumulée, convainquirent le Garde qu'il ne s'agissait pas là que d'une sensation personnelle.

Son interlocuteur blêmit, et se mit à bredouiller des phrases incohérentes, comme quoi il ne comprenait pas de quoi il s'agissait, qu'il n'y avait vraiment rien à voir chez lui, qu'il avait à faire, sur quoi il tenta de fermer la porte au nez d'Erirn. Personne un tant soit peu sain d'esprit n'était censé agir ainsi : on ne claquait pas la porte à un membre de la Garde d'Ombre du duché ! Il fallait un sérieux mélange de bêtise et de panique pour expliquer un tel comportement, une panique que les paroles plutôt mesurées d'Erirn ne suffisaient pas à expliquer.

Une deuxième vibration générale, plus nette que la première, se fit sentir. Puis une troisième. Cette fois-ci, tout le monde dans la rue s'arrêta, prenant conscience de la secousse. Les Gudkædes pressèrent le pas et arrivèrent bientôt auprès d'Erirn alors que celui-ci bloquait la porte de la demeure.

« Le *biskop* Balde nous envoie pour vous aider, monsieur, » déclara le premier d'entre eux. « On nous a fait savoir que vous pourriez avoir besoin d'assistance pour traiter le cas d'un caliban dans cette rue. Le duché peut compter sur nous. »

Sur ces mots, il sortit légèrement l'épée qu'il portait au côté de son fourreau, ne laissant pas de doute, si jamais il y en avait eu, sur le type d'assistance qu'il entendait apporter.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Novembre 2016, 23:42 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Erirn tenta de faire bonne mine face aux Gudkædes. La dernière chose dont il avait besoin était bien une bande de fanatiques xénophobes envoyée par le grand-père de son estimé collègue. Après une seconde de réflexion, Erirn jeta un regard par delà le cortège pour s'assurer que Balde ne soit pas présent lui-même.

Une fois ses craintes dissipées, Erirn retourna son attention vers le garde qui s'était adresser à lui.

« Eh bien, je vois que le biskop et vous-même prenez à cœur la sécurité du duché et sachez que je m'en réjouis. Mais mes ordres sont claires : je dois éviter tout débordement et rester le plus discret possible.. » Le garde d'ombre s'arrêta un instant afin d'observer les visages tournés vers la troupes qu'ils formaient maintenant dans la rue. « Maintenant que la discrétion n'est plus de mise, je vous demanderais de me laisser tirer cette affaire au clair sans incident. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Novembre 2016, 16:36 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
Il y avait des cris à l'intérieur de la maison, et le phénomène magique qui secouait (littéralement) la rue prit encore de l'ampleur. Erirn crut voir, un instant, l'air et même les bâtiments se distordre comme sous l'effet d'une vague invisible, un peu comme si le monde réel était semblable, en trois dimensions, à la surface d'un étang parcouru de rides concentriques quand un objet vient y tomber. La foule s'arracha de sa stupeur momentanée, et un mouvement de panique et de fureur mêlée s'amorça : certains s'enfuirent, d'autres cherchèrent un abri illusoire derrière à peu près n'importe quoi tout en éclatant en récriminations, certains même s'approchèrent de la maison, brandissant le poing ou ce qu'ils portaient et qui pouvait faire plus ou moins vaguement office d'arme improvisée. Le Gudkæde à qui Errin venait de s'adresser rajusta son casque métallique sur sa tête et sortit pour de bon son épée.

« Sans vouloir vous offenser, monsieur, je crois qu'il est trop tard également pour l'absence d'incident. Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez gérer le débordement pendant que je m'occupe de la source du problème. »

Sans laisser à Erirn le temps de déterminer s'il faisait exprès de ne pas comprendre, ou était tout bonnement trop obtus pour interpréter ses propos autrement que dans le sens de ses propres préconceptions fanatiques, le soldat du Législateur, bousculant le Garde d'Ombre au passage, força d'un coup d'épaule la porte mal fermée et s'engouffra dans l'entrée de la maison. Du coin de l'œil, de l'autre côté, Erirn vit Silf et Joran se précipiter également dans la direction de la foule et des Gudkædes restés en arrière.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL