Nous sommes actuellement le 12 Décembre 2019, 15:31

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]



Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 17 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 11 Janvier 2016, 01:00 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
3 février 791 (calendrier barovien), matin.

Les premières lueurs de l'aube n'arrivaient que péniblement à donner quelques vagues couleurs au matin grisâtre. Charriant dans l'air les derniers flocons de neige d'une tempête qui avait duré depuis l'après-midi de la veille, le souffle ininterrompu du vent se faisait entendre même à l'intérieur des murs, pourtant épais, de la caserne de la Garde d'Ombre.

La Garde était un groupe d'élite, le sommet de l'organisation policière du duché d'Otrante, vers laquelle les gardes "simples" patrouillant les rues tout comme les petites mains des services de renseignement faisaient remonter quotidiennement les affaires les plus sensibles ou les plus graves. Et en tant que groupe d'élite, la Garde d'Ombre n'avait jamais compté beaucoup de membres, généralement entre dix et quinze. Pourtant, ses effectifs s'étaient réduits plus encore depuis quelques années et il n'y avait plus que quatre Gardes d'Ombre ce matin de février, drapés dans le grand manteau noir qui leur servait d'uniforme au-dessus de leurs armures ou habits divers, pour prendre connaissance du rapport journalier : Geralt Jaquenghar, Silf Morguage, Erirn Midrigan, et Johannes Balde.

Geothren Ruthberg, leur capitaine, était lui-même absent. Depuis plusieurs jours, des informations étaient remontées laissant soupçonner l'existence d'un complot visant à assassiner le duc Ulric en personne. D'où le coup pourrait venir, on ne savait. D'où venaient ces infos en premier lieu, cela même relevait d'un mystère qu'on n'était pas encore parvenu à percer. Mais tout ce que le duché comptait d'éléments hostiles au pouvoir, à un titre ou un autre, en avait manifestement eu vent, et nombre d'entre eux semblaient s'agiter pour se préparer à saisir l'occasion que pourrait représenter la mort du duc. En conséquence, Ulric d'Otrante avait réquisitionné Geothren en tant que garde du corps personnel, et ordonné qu'élucider cette affaire soit la priorité absolue de la Garde d'Ombre.

Enfin, un dernier membre de la compagnie - le plus jeune -, Nell Orsen, était manquant ce matin-là. Cela faisait presque une semaine qu'il avait été envoyé aux confins Ouest du duché, au bourg de Tremontane, s'occuper d'une affaire regardant la production minière là-bas. Depuis la mort de la duchesse Émilie deux ans plus tôt, l'attitude générale d'Orsen avait de toute manière été de plus en plus renfermée et distante, au point que certains en étaient venus à commencer à douter de son efficacité et de son utilité dans l'équipe, même si de telles pensées n'avaient jamais été exprimées à voix haute par quiconque.

Les six autres membres qui composaient encore la Garde d'Ombre au moment de la disparition d'Émilie d'Otrante étaient tous morts dans l'intervalle. Aussi curieux que cela puisse paraître, Ulric avait toujours refusé de regonfler les rangs, repoussant comme indignes les quelques candidats potentiels qui avaient pu se présenter. Mais cela ne l'empêchait pas d'insister sur son exigence que les six hommes restant accomplissent autant de travail, et aussi bien, que du temps où la Garde d'Ombre comptait le double de membres. Quant aux compilateurs qui rédigeaient chaque nuit le rapport transmis chaque matin à la caserne, s'ils étaient au courant de la façon dont les effectifs avaient fondu, rien n'en transparaissait dans les longues listes d'évènements qu'ils portaient à leur attention. Alors que les quatre hommes prenaient connaissance de la première page des parchemins déposés sur la table de la salle principale, il était évident pour eux qu'une fois de plus, il leur faudrait départager les tâches les plus urgentes et importantes de celles qui pouvaient attendre ou être ignorées. À cela près que cette fois, leur capitaine n'était pas là pour distribuer officiellement qui ferait quoi, et qu'ils allaient devoir se débrouiller par eux-mêmes.


      Rapport journalier remis à la Garde d'Ombre, 3 février 791 CB.

    • Les rumeurs de complot continuent de circuler. Élucider leur origine et défaire l'éventuel complot, si les rumeurs se trouvaient effectivement avérées, doit rester la priorité de la Garde jusqu'à résolution de cette affaire. Ordre exprès du duc Ulric d'Otrante.
    • La délégation en provenance de Borca doit arriver en fin d'après-midi par la Route de l'Est. Un membre de la Garde devra accompagner le conseiller Dorian au poste de garde de la frontière pour les y accueillir et les escorter jusqu'à Otrantebourg. Tous les membres de la Garde devront se trouver au Château à 18h pour l'accueil officiel.

      OTRANTEBOURG
    • Olivia Prevot, fille nubile de commerçants résidant aux abords de la Place du Grand Marché, a fait l'objet dans la soirée d'hier de ce qui semble une tentative d'enlèvement par une créature non-naturelle, ayant cherché à s'introduire par le toit. La créature, qui n'a pas été identifiée mais semble capable de voler dans les airs, a été mise en fuite par des témoins se trouvant sur la Place qui ont ameuté le quartier.
    • Les habitants de la Rue Troine se plaignent de divers incidents, dont certains seraient de nature magique. Ils en accusent les habitants d'une maison qui y élèveraient en secret un jeune caliban. Du grabuge a eu lieu hier du fait de l'intervention d'un homme identifié comme travaillant pour l'hospice de l'Église de Hala, qui a apparemment cherché à "réclamer" l'enfant.

      FROIDESAIGUES
    • Guiscard d'Aury, bourgmestre de Froidesaigues, a déposé une nouvelle fois une demande officielle d'ouverture d'enquête sur les circonstances de la mort de sa fille adoptive Ariana, ancienne membre de la Garde d'Ombre. Nos informateurs à Froidesaigues indiquent que le bourgmestre se cache à peine de vouloir embarrasser le duc avec cette demande déposée la veille de l'arrivée de la délégation borcane.

      CAMPAGNES
    • Une caravane foraine, disant répondre au simple nom de "Carnaval", s'est installée d'autorité dans la campagne à quelques kilomètres à l'Est de Froidesaigues. Interrogés, ses membres se sont prévalus d'un décret signé par la Maison d'Otrante plusieurs siècles plus tôt les autorisant à s'arrêter où bon leur semble dans le duché. À vérifier (quand bien même cela serait fondé, ce qui n'a pu être établi, une enquête semble de toute façon s'imposer).
    • Plusieurs témoignages concordants signalent le rassemblement de personnages encapuchonnés, non-identifiés, à la Sylve Ronde. Étant donné la réputation de ce bois, une résurgence de cultes impies n'est pas à exclure.
    • Les paysans du hameau de la Croisée se plaignent d'une vague de vols d'objets, tous disparus la même nuit il y a trois jours et retrouvés dans d'autres fermes et maisons que celles de leurs légitimes propriétaires hier matin. Plusieurs d'entre eux incriminent des créatures féériques de la forêt et semblent sincèrement effrayés.


      Informations suivent dans les pages suivantes pour le détail de chaque affaire.

Notes :

- Otrantebourg (autrefois Otrante-Bourg), principale ville du duché, se situe au centre géographique de celui-ci. Fortifiée, elle s'étend majoritairement d'Ouest en Est. À l'extrémité Est se trouve la Porte principale, d'où part notamment la "Route de l'Est", principale voie commerciale avec Borca (le poste de garde de la frontière est un petit bâtiment fortifié appartenant à la Garde de l'Ombre qui se trouve là où la Route émerge des Brumes). À l'extrémité Ouest se trouve la caserne de la Garde de l'Ombre, au pied du pont permettant de monter au Château où vivent le couple ducal et leur petite cour, surplombant la ville depuis un plateau rocheux.

- Borca est une puissante nation à l'Est du duché d'Otrante. Ses dirigeants ont récemment manifesté un intérêt pour la production d'armes à feu du duc, et une délégation est attendue pour venir négocier des droits d'acquisition. La concomitance de cette arrivée annoncée et du surgissement des rumeurs de complot n'a pas manquée d'être repérée, d'autant qu'on prête traditionnellement toutes sortes de vices à l'aristocratie borcane (il est vrai aussi qu'on prête traditionnellement toutes sortes de vices à tous ceux qui vivent en dehors du duché...).
Image

- Véritable éminence grise du duc derrière un titre relativement informel de "conseiller" (mais il se murmure qu'Ulric songerait à inventer pour lui celui de "chancelier"), Dorian de Pallenpoor est un ancien courtisan dont l'influence n'a cessé de croître dans les dernières années de la vie de la duchesse Émilie. Très peu apprécié par cette dernière, il est en revanche très proche de sa remplaçante, Valentine, au point que leurs opposants demandent lequel des deux a le plus œuvré pour mettre l'autre au pouvoir.
ImageImage

- Ariana d'Aury, fille adoptive du bourgmestre de Froidesaigues (la deuxième plus grande cité du duché, au Sud d'Otrantebourg), était un changelin. La peau pâle et dotés de véritables griffes en guise d'ongles, quasiment dépourvus d'émotions mais portés au perfectionnement obsessionnel d'une tâche, les changelins (toujours de sexe féminin) sont des créatures aux origines mal connues mais qui sont laissées dans des familles à la place d'un enfant dont ils sont, selon les interprétations, soit la copie imparfaite, soit une version horriblement altérée. À l'étonnement général, loin de la rejeter ou de la cacher, Guiscard d'Aury a élevé Ariana comme si elle était sa véritable fille et l'a toujours soutenue et poussée en avant, jusqu'à ce qu'elle devienne un des trois membres non-humains que comptait la Garde d'Ombre dans les années entourant la mort de la duchesse d'Émilie. Guiscard d'Aury ne s'est jamais remis du décès de sa "fille" et n'en a jamais accepté la version officielle (tuée en mission par des goules) ; il accuse depuis à mots peu voilés le duc et le capitaine Ruthberg de cacher la vérité.
► Afficher spoiler
(Note dans la note : pour ceux qui s'intéressent à ce genre de choses, je précise que j'utilise ici une vision personnelle des changelins qui doit essentiellement à la version proposée par Pathfinder et peu à la version officiellement proposée dans les manuels Ravenloft, aucune des deux ne devant, de toute façon, être confondue avec la race éponyme, descendant des doppelgängers, présentée ordinairement dans D&D.)



Message secret pour Bahamut.
Message secret pour Chalbroth.
Message secret pour Malodo.

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 12 Janvier 2016, 13:31 
Hors-ligne Paladin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2540
Geralt lisait la note destinée à la garde après s'être assis.
Une nouvelle journée qui commence...

Après avoir parcourus les lignes, il jeta le billet en direction de ses camarades pour leur en donner le libre accès.
« Voilà les putains de nouvelles... La moitié de ses satanés trucs pourrait se faire avec des larbins de service, mais c'est nous qui devons y aller... Je me dis que cette fois-ci au mo... »

Un aboiement vint l'interrompre, précédé par un chien fatigué. Le compagnon vint au près de Geralt avant de repartir pour s'allonger au milieu de l'entrée. Il tomba en sommeil presque instantanément.
« Qu'est-ce tu fous encore là, toi ? Dégage, Vermine ! Allé ! »

La boule de poile grise ne réagissant pas le garde céda alors, faisant une fois de plus démonstration de son autorité sur ce camarade imposé.
« Vous savez comment se débrouille Geothren sur le complot ? »
Il se leva pour passer à nouveau un œil sur la liste.
« Olivia Prevot... Je l'ai déjà vu une ou deux fois, plutôt agréable... La tentative d'enlèvement à eut lieu le soir... On pourrait très bien s'occuper de l'histoire du gamin, au moins récolter quelques infos, puis ramener la fille à la baraque pour la délégation, elle sera en sécurité ici, ou du moins plus que dans sa piaule. Si la bestiole vient jusqu'ici, on la tue et affaire conclue...
Idem à Froidesaigue et pour les objets volés, on peut y faire un tour sans que ça nous prenne trop de temps.
La caravane ça doit pas être bien méchant mais les capuches, eux... il faudrait mieux y aller ensemble... on sait jamais...

Messieurs, avez-vous des préférences ? »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Janvier 2016, 12:35 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Erirn, saisi à son tour le rapport pour en prendre connaissance.

« Bien, voyons ça.. »

Le garde laissa s'échapper un bâillement aussi long que la nuit fut rude. Cependant, son humeur semblait plus joviale que celle de Geralt.

« Des "putains" de nouvelles, voilà qui devrait pourtant te rendre le sourire, Geralt.. »

La dernière phrase d'Erirn fut accompagnée d'un léger ricanement suivi de la lecture à haute voix du rapport. Une fois sa tâche accomplie, il tendit le rapport à qui le souhaitait.

« Cette affaire sur le supposé jeune caliban m'intéresse, je prendrais bien la matinée pour récolter quelques informations.. »

Après sa déclaration, il tapa deux fois sur son ventre avant de terminer son discours :

« Mais pas le ventre vide, la journée s'annonce longue. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Janvier 2016, 14:59 
Hors-ligne Paladin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2540
Geralt eut du mal à comprendre le sous-entendu d'Erirn. Ce ne fut qu'après quelques secondes de contemplation d'un sourire que porte les hommes heureux de leurs traits d'esprit qu'il saisit la référence à Mélanie.
Geralt ne répondit pas à cette petite pique qu'il n'appréciait pas car ce qu'il avait jusqu'ici considéré comme son jardin secret était peut-être sut de tous.
Après tout, si je sais que l'un d'eux se tape la grosse Camille, pourquoi ne sauraient-ils pas que je vois Mél ? A quoi bon faire des rendez-vous incognito face aux commérages des femmes ?...
Ce pourrait-il que ce soit Erirn qui aime étreindre les corps dodus plus large que lui ?


Ce fut au tour de Geralt d'arborer un air mystérieusement. Son imagination en marche lui offrait un air plus que joviale.

« Très bien inspecte la maison du caliban. Je vais rendre visite au chef, voir s'il a des infos sur ces histoires de complot... Je ferais un semblant d'enquête, histoire d'avoir une excuse pour toucher ma solde. On sera tout les deux à Otrantebourg Erirn, dans l'après-midi si l'un de nous semble avoir finit il ira voir la fille pour la ramener en lieu sûr, on verra pour elle après que la délégation ce sera ramenée.

Vous deux, vous jeter un œil au reste ou vous venez avec nous ? Si vous partez dans la cambrousse, je vous conseille de demandé quelques hommes au capitaine de la garde car les renforts ne seront pas à côté ! »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Janvier 2016, 20:52 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Maître des suaires

Inscription : Juil 2014
Message(s) : 1524
La tête enfouie dans ses bras, Silf ne put qu'à peine lever les yeux au ciel en entendant la blague. Il avait une migraine de tous les diables, conséquence de sa beuverie solitaire de la nuit passée.

« Mon dieu, les blagues de merde si tôt le matin ? Ayez pitié. »

Puis il se leva, filiforme et pas très grand, pour se dégourdir. Il avait toujours ses grands cernes, même quand il était en forme. Il fit mine de dépoussiérer son familier, posé contre le mur à côté de la porte. Un imposant harnois complet, parfaitement immobile et équipé, dont on ne détectait pas la moindre étincelle de vie. Normal, c'était un squelette tout ce qu'il a de plus mort à l’intérieur.

« Je m'occupe d'aller chercher la délégation ne fin d'aprèm... Je suis sans doute le mieux placer pour faire de l'escorte, de toute façon. Pas besoin de renfort, je suis jamais seul. J'en profiterai pour passer vérifier l’authenticité du décret des autres zouaves, ils sont sur le chemin. Ceci dit, j'aurais peut-être besoin d'un expert dans le domaine. »

_________________
Un léger nuage d'incertitude flotte avec persistance dans l'azur habituellement immaculé de mon assurance naturelle.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 14 Janvier 2016, 22:11 
Hors-ligne Orque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2015
Message(s) : 157
Johannes jurait déjà avant que le document ne lui parvienne.

« Maudits paysans … J’en ai assez de chasser les fantômes et les délires de ces bouseux. Pourquoi faut-il que le duché se transforme en zoo quand une délégation étrangère débarque ?! Faut qu’on calme tout ça au plus vite. »

Il prit le temps de considérer les missions présentant une réelle importance.

« Erirn, si tu as besoin d'aide pour "trancher" cette histoire de caliban, préviens-moi. » dit-il sans lever les yeux du document.
« Quoiqu'il en soit si vous trouvez votre compte dans ces affaires, grand bien vous en fasses. Moi, je vais aller à Froidesaigues, j’en ai plus qu’assez d’entendre ce bourgmestre cracher sur le duc, et sur nous. »
Il laissa sa main libre retomber sur la table, le gantelet amplifiant le choc.
« Je vais lui faire sagement changer d’idée. Et tant que je serai dans le sud, je me renseignerai sur l’histoire de cette secte à la Sylve Ronde, quitte à mobiliser les gardes de Môsieur d’Aury pour surveiller le bosquet. »

Se détournant de la tablé, il s'adressa à Silf :
« Camarade, si tu as besoin d'aide pour cette histoire de gitans, je peux t'accompagner, je vais dans le sud. Je pourrais peut être te donner un avis quant à la crédibilité de leur papier. Mais avant ça, faudrait aller jeter un œil aux archives du duché, pour trouver le doublon. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Janvier 2016, 19:38 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Erirn interrompit son compagnon avec politesse.

« Johannes, est ce que tu seras présent pour ce soir, l’accueil de la délégation sera un peu... hum... frugal avec encore un membre en moins. Je ne sais pas combien de temps ça peut te prendre. »

« Et d'autre part, je te remercie pour ton aide, mais je parviendrai à me débrouiller pour le caliban »

Après sa dernière phrase, un faux sourire s'afficha sur le visage d'Erirn fort peu enthousiaste à l'idée d'être épaulé par son compagnon lors de son enquête. Lui et ses idéaux racistes.

Edité : 17 Janvier 2016, 13:39 par Commotion
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Janvier 2016, 20:29 
Hors-ligne Incube/Succube
Avatar de l’utilisateur
Maître des suaires

Inscription : Juil 2014
Message(s) : 1524
En feuilletant à nouveau les informations, Silf se rend compte qu'il a fait une erreur : Il se claque le front.

« Ah meeerde, les caravanes sont à l'est de Froidesaigues, j'ai pas fait gaffe. Je suis pas réveillé... »

Il continua et se tourna vers les autres.

« Bon, je te laisse les pouilleux, Johannes. Ça presse pas de toute façon, j'imagine. Je vais plutôt t'accompagner Erirn : J'ai des relations disons... Pas mauvaises avec l'église d'Hala, ça accélérera sans doute le shmilblick. Et puis je te laisserai l'aprèm pour aller chercher la délégation. »

Se tournant à demi vers Geralt, il ajouta :

« Comme j'vous le dis tout le temps, feu la duchesse Émilie arrêtait pas d'accuser Dorian d’aiguillonner la paranoïa du Duc. Si y'a quelqu'un à surveiller, je commencerait pas lui si j'étais toi. »

_________________
Un léger nuage d'incertitude flotte avec persistance dans l'azur habituellement immaculé de mon assurance naturelle.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Janvier 2016, 23:34 
Hors-ligne Paladin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2540
« Dorian de Pallenpoor ? Cela nous fait remonter haut. Mais je suppose que les auteurs d'un complot ne sont jamais des garçons d'écurie. »
Encore une journée où je ne pourrais pas être tranquille...

Vermine poussa un son étrange, à mi chemin d'un souffle et d'un grognement. Son sommeil était manifestement agité.

« Le Conseillé Dorian de Pallenpoor sera peut-être occupé avec la préparation de la délégation, je ne sais pas si avoir un entretien avec lui sera aisé... »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Janvier 2016, 00:16 
Hors-ligne Orque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2015
Message(s) : 157
« C'était la moindre des choses de te proposer assistance dans une tâche si ingrate, Erirn. »

Johannes ne semblait pas avoir perçu le sarcasme de son compagnon.

« Je serai rentré pour six heure, ce soir. Je pourrais même rejoindre la délégation en chemin. Je ne compte pas rater la rencontre. C'est le moment où nous devrons tous être aux aguets, prêt à réagir si qui que ce soit menace le Duc. »

Il s'adressa ensuite à Geralt, mais sa remarque concernait tout le monde.

« Si le conseiller est suspect, il faut le mettre sous surveillance, quitte à faire passer ça pour de la protection rapprochée. Si l'un d'entre vous n'est pas rebuté par les fantaisies de la cour, il pourrait être assigner à De Pallenpoor, le suivre pour la matinée, l'interroger, puis l'escorter pour la rencontre à la frontière. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Janvier 2016, 01:31 
Hors-ligne Paladin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2540
Vermine grogna une nouvelle fois et se réveilla pour de bon. Il émit un lourd bâillement et se dirigea gauchement vers l'homme qu'il désignait comme son maître. Après quelques balancement de queue, le chien tenta de se remettre de cet effort en se mettant à terre.

« Une escorte ? S'il s'agissait de surveiller ses actions... L'important serait surtout sa correspondance et ses rendez-vous... hum... certes, certes... il faut bien commencer quelque part. »

Geralt fronça ses sourcils et croisa les bras tout en se plongeant dan ses pensées.
« Une attention particulière au Conseiller et une discussion avec notre bon vieux Capitaine qui doit se la couler douce...
Erirn, je pense être bien occupé, si l'envie te dis essaie de mettre Olivia Prevot en lieu sûr pour la soirée, ça te prendra pas trop de temps et on aura tout le loisir de s'y pencher demain.
Après tout le bordel de la cérémonie il serait bien de se retrouver pour un rapport en commun sur nos affaires. Cela vous convient-il ? »

Edité : 16 Janvier 2016, 13:21 par Bahamut (2×)
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 16 Janvier 2016, 13:16 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Erirn acquiesça à l'attention de son compagnon.

« Très bien, avec l'aide de Silf j'avancerai plus vite sur la première affaire, j'aurais tout le loisir de m'occuper d'Olivia Prevot et de la mettre à l'abris avant la fin de la journée... »

Erirn réajusta sa tenue, effaçant les plis de son manteau, resserrant sa ceinture ainsi que ses étuis et sembla près à partir.

« Eh bien, me voilà prêt. »

Le ton de sa voix signifiait clairement son entrain comme à son habitude.
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 17 Janvier 2016, 00:52 
Hors-ligne Paladin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2540
Geralt sourit en regardant ses deux camarades.
« C'est une bonne chose que Silf t'accompagnes, Erirn ! Cette fois tu ne finiras peut-être pas encerclé par des goules... »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 17 Janvier 2016, 11:57 
Hors-ligne Ombre
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Juin 2015
Message(s) : 710
Erirn se tourna vers le "garde du corps" de Silf et ajouta à la plaisanterie de Geralt :

« De un, je croyais que cette histoire devait rester entre nous. De deux, avec Silf, elles risquent d'êtres plus coopératives. »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 17 Janvier 2016, 23:00 
Hors-ligne Orque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Oct 2015
Message(s) : 157
Johannes se leva brutalement de sa chaise :

« Et le duc ! » Il avait dû le dire plus fort qu'il ne l'aurait souhaité.

« Qui s'occupera de le protéger pendant la journée ? Vous serez tous trois à Otrante-bourg aujourd'hui ? Est-ce que vous pourrez organiser sa protection ? Au moins déléguer à quelqu'un de confiance sa surveillance ... Pourquoi faut-il qu'en un tel jour nous soyons en sous-effectif ... »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Janvier 2016, 00:17 
Hors-ligne Paladin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jan 2015
Message(s) : 2540
Geralt éclata de rire.
« Remarque, tu as raison, il serait peut-être temps de trouver une copine à Silf... elle seront parfaites, ils iront bien ensemble...
Mais sans rire, fais gaffe à ton cul... J'envie ton entrain en tout cas ! »


Il passa la main sur son visage.
« J'ai l'impression de me faire vieux quand j'te vois... »

« Johannes, je pense que tu peux faire confiance à Geothren... Du moins j'espère qu'il n' pas eut son poste de capitaine de la garde de l'ombre pour rien. Demain ça fera une semaine qu'il joue au garde du corps pour le Duc, il a certainement prit ses marques et peut s'en occuper... je pense... J'espère...
Je pensais aller le voir pour lui demander s'il a entendu quoique ce soit qui puisse être utile pour l'avancée de l'enquête mais en y réfléchissant je ne pense pas que des rumeurs de cette sorte ailles jusqu'à des oreilles aussi proches que celles du Duc... »
Haut
 Profil  
 
Message Publié : 01 Février 2016, 16:30 
Hors-ligne Gagnant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mai 2014
Message(s) : 2490
Localisation : Where the banshees live and they do live well
Image


La suite :
- Pour Erirn et Silf (Commotion et Malodo) : Une matinée en ville
- Pour Johannes (Chalbroth) : Une étrange tournée
- Pour Geralt (Bahamut) : Sur la piste du complot

- Pour Nell (le scalde) : Retour à Otrantebourg

_________________
MIHI SOLI MVLTÆ PERSONÆ.
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 17 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en français • Utiliser phpBB avec un certificat SSL